Et si nous revisitions la sexualité, l'amour ... !!

 

Bonjour à tous,

 

Je voudrais rebondir sur le soin sexualité qui a eu lieu le

 Mardi, 5 mars >>

Après avoir travaillé sur la relation au mot Amour qui est tellement porteur de souffrance que la femme frémit (et pas de désir, désolée Messieurs) à l’idée de "passer à la casserole", avoir réinstallé une confiance avec le Yang masculin, voilà que le ciel me permet d'étudier un cas individuel des plus intéressant.

 

Il est normal que la femme après 50 ans, ménopausée ait un désir bien moins important que la jeune femme de 20, 30, 35 ans qu'elle a été, c’est la nature c’est ainsi !

L’homme lui fonctionne différemment, la nature lui impose de fructifier, il va donc chercher à semer tant que son corps (ou plutôt son Qi du rein) le lui permettra et de préférence avec une femme plus jeune, une femme fertile.

Bien sûr que nous ne sommes plus des animaux (enfin pas tous) et que nous sommes capables de vivre encore ensemble avec une sexualité différente, évolutive, après un certain âge, les statistiques explosives sur le divorce ne le montrent pas, mais il y en a qui y arrivent.

Il y a aussi le karma féminin collectif, qui n’est pas des moindres, mémoires/peurs inscrites dans nos chaires :

« Si tu baises plus, j’en trouverai une autre » disait l’homme de cro-magnon (il y en a encore pas mal). »

Ce qui sous entend : « Tu vas te retrouver seule avec ta nichée, devoir chasser le mammouth, te trouver une autre grotte, attirer de toutes façons les faveurs d’un autre, moins beau, plus vieux qui voudra à tout prix t’engrosser et t’exploiter pour son bien-être et celui de sa tribu. »

Donc faites le compte.

 

Bio-énergéticienne depuis plus de 35 ans, le cas que j’ai le plus souvent entendu est bien celui-ci :

« Mon envie s’étiole, ma libido s’est fait la malle, comment retrouver le désir du plaisir ? »

Les conseils que je pouvais donner à l’époque étaient du style :

  • Tout d’abord du repos !
  • Faire le point sur et avec le partenaire !
  • Prendre un bon cocktail de vitamines !
  • S’accorder du temps pour soi en tant que femme !

S'il y avait du résultat, le temps passant la problématique se représentait avec l’âge.

Pourtant,

Notre corps connaît l’Amour par coeur, le chemin pour accéder à celui à deux comme toutes les autres versions.

Savez-vous pourquoi les curés étaient sensés être abstinents ?

 

Et bien parce-que l’état de béatitude, d’extase spirituel passe par notre chakra coronal, notre canal central et termine aux reins (organes qui créé la matière et donc énergie pure qui passe aussi par la sexualité).

 

Mais, et c’est là ou je voulais en venir, il y a une autre façon de vivre l’Amour, de retrouver la joie du plaisir à deux, en passant cette énergie réunifie tout, libère tout, alimente tout, rajeunit tout, oui vous avez bien entendu, pardon lu.

 

La régénérescence cellulaire passe par l’énergie d’Amour que nous laissons couler en nous.

Alors, alors notre libido dans tout ça ?

 

Et bien il nous faut redécouvrir l’Amour, ou plutôt nous réconcilier avec le mot Amour.

Tout d’abord, déprogrammation de l’histoire de cromagnon, des peurs, culpabilités, plus de celles de la religion, et toutes les autres etc, etc…. Que je ne veux pas citer ce serait trop long.

 

Ça c’est plutôt facile avec les soins proposés sur le site et à votre demande, nous pouvons en programmer plusieurs selon les saisons, histoire de faire le tour de toutes les mémoires/peurs/égrégores en relations avec les émotions/organes/saisons qui touchent autant les hommes que les femmes cela dit en passant. 

 

Exemples: 

  • 1) Amour/peurs, de l’abandon (période coeur) qui peut avoir des répercussions sur le ventre.
  • 2) Amour/tristesse, sensations et ou peurs d'étouffements, difficultés de la respiration ( asthme, bronchite, allergies, etc, etc ….).
  • 3) Amour/déprime, voir envie de suicide (et toutes les versions de la dépression).
  • 4) Amour/colère, jalousie, destructeur, auto-destructeur, dominateur, etc, etc….

Ensuite, veiller à ce que cette énergie continue de circuler correctement dans le corps par le biais de pratiques comme la méditation, le Qi gong, le yoga, et toutes celles qui vous apporteront la possibilités d’un retour d’observation interne détaché, objectif et serein.

 

L’aide d’un praticien si difficulté de compréhension, ou sensation de stagnation peut être utile.

 

Et enfin, échanger dans le respect de l’un comme de l’autre sur ce sujet tabou. C’est ce qui perpétue l’humanité et pourtant nous ne parlons jamais sans vulgarisations des jeux de l’Amour.

 

Il est pourtant une manifestation divine, qui, hormis le lourd bagage qu’il porte, avec le temps, apporte sagesse, joie du partage, et la complicité des couples qu’il unit est enviable de tous. 

 

Souhaitant que cet article vous donne envie d’aller vers une autre version de l’Amour, une autre sexualité, que votre envie se réveille dans le respect de vous même, de votre compagne et compagnon, dans le plaisir de l’étude amoureuse, amoureusement, 

 

Bien à vous dans la lumière qui nous guide.

 

Corinne Lebrat


Commentaires: 0