Qui suis-je ?


Il est difficile de résumer

une vie aussi riche en quelques lignes.

Parcourez tranquillement cette page

pour en connaître

un peu plus sur mon travail et mon évolution

au fil des années.

 


Les Espaces Temps

 

Je me suis rendue compte, depuis plusieurs dizaines d’années déjà,

de notre fabuleuse faculté à nous déplacer dans le temps. Comme l’expliquait merveilleusement Albert Einstein, avec les trous noirs et les trous de ver,

il est possible de se déplacer dans l’espace temps …

 

et nous le FAISONS EN PERMANENCE !

 

Lorsque vous vous souvenez de la fabuleuse tarte aux pommes

de votre grand-mère vous y êtes. Vous sentez l’odeur, vous avez la saveur, vous voyez même le tablier de mamie et son sourire bienveillant …

VOUS Y ÊTES ! Vous venez de faire un déplacement dans le temps.

C’est le principe même de l’hypnose de retourner au moment où…

Lorsque vous avez un projet, c’est la même chose. Vous savez exactement

ce que vous souhaitez, car vous le voyez déjà. Il n’existe pas encore,

mais vous le voyez terminé. C’est d’ailleurs ce qui vous motive. 

Nous construisons dans la matière avec nos bras et nos mains, ce qui est déjà construit dans notre esprit, dans le à venir. C’est vrai pour tous les sujets.

La suite dépendra de la force de l’énergie du chakra gorge et du chakra cœur, qui permettent de passer à l’acte.

 

Ce que nous ne savons pas encore suffisamment, c’est que nous avons

la possibilité d’intervenir dans cet espace-temps. Nous pouvons par exemple changer notre ressenti de ce moment-là ou l’information que nous en avons gardée. C’est ce qui nous offre tous les possibles. Ainsi, lorsque je voyage,

je me retrouve avec ces visions d’autres espaces temps de scènes qui se sont passés il y a bien longtemps et qui sont inscrites dans les murs, lieux, objets, etc. Parfois aussi (car je ne cherche pas à voir l’avenir) j’ai la vision de ce qui peut, et /ou va se passer. Ces facultés que je pratique et maîtrise depuis longtemps, je les utilise et les propose lors de soins particuliers.

Ce témoignage vous permet également de comprendre la fausse idée

qui circule depuis bien trop longtemps qu’il n’est pas possible pour

un magnétiseur, un rebouteux, un bio énergéticien ou un autre thérapeute

de se soigner lui même. Quelle idée ? Je m’auto-soigne depuis toujours,

et avec succès. 

 

J’ai d’abord été rebouteuse dans mon enfance et pratique encore cette méthode dans la sphère privée. À l’exception de zones qui nécessitent

des mouvements très particuliers, je n’ai pas de soucis pour intervenir

sur le corps (vertèbres, côtes, articulations, etc). Nous sommes les premiers

à ressentir ce qui se passe dans notre corps et l’effet des gestes justes

qui soulagent et font du bien.

 

Puis, je suis devenue magnétiseuse. Un magnétiseur travaille comme

un rebouteux avec les énergies yang de la terre. Mais si le rebouteux agit avec le concours de l’énergie yang active, le magnétiseur travaille avec l’énergie yang passive. Il n’y a pas de contact physique. Il suffit juste d’apaiser là où il y en a besoin. C’est souvent amplement suffisant pour résoudre

les problèmes. Les sensations du magnétiseur sont associées à la chaleur

(les énergies qui montent, le yang). 

En revanche, le nombre de soins dans la journée et le nombre de personnes

à soigner sont limités. Puisque c’est l’énergie du praticien qui est donnée,

la fatigue ou les symptômes qu’il ressent par la suite sont similaires à ceux de ses clients.

 

Ensuite je suis devenue bio-énergéticienne. Dans cette pratique les énergies que nous utilisons ne sont pas les nôtres. Nous sommes « canal »,

nous laissons passer l’énergie abondante de l’univers à travers nous, à travers l’autre. Comme dans le cas du magnétisme, le corps de l’autre récupère

cette énergie pour s’auto-guérir. Oui, c’est ce qui se passe.

Le bio-énergéticien apporte l’énergie dont le patient a besoin pour s’auto-guérir. UNIQUEMENT !

Pour cela il faut rester en canal pendant les soins (c’est ce que j’enseigne

dans mes formations), et OBSERVER ce qui se passe. Là (seulement là),

on peut partager ce qu’on voit, comme au cinéma. Ce n’est pas nous

qui faisons le scénario, inventons l’histoire. L’histoire est là. On a juste quelques minutes de grâce, offerte par notre client dans une totale confiance,

pour exprimer ce qu’on voit. Attention aux interprétations !

Ce qu’on dit peut influencer notre client et engager notre responsabilité

en créant des mémoires qu’on devra réparer.

Dans cette pratique l’énergie est froide. Ce ressenti est quasi systématique, que ce soit de la part du patient ou du praticien. Elle descend du ciel,

elle est Yin.

 

Aujourd’hui je me qualifie « d’ondologue ». C’est ce qui correspond exactement à ce que je fais. Mais comme le terme n’existe pas,

cela me pèserait de devoir l’expliquer à chaque fois qu’on me demande

ce que je fais.

 

Après plus de 35 ans d’expérience sur le corps des autres (mis à part le fait que je pratiquais déjà dans l’enfance), 55 ans d’expériences sur le mien,

je peux affirmer que les praticiens sont les mieux placés pour se soigner,

pour comprendre ce qui se passe en eux et se guérir dans la majorité des cas (tous ceux que j’ai connus jusqu’à aujourd’hui en tout cas.)

Si nous apprécions d’aller voir quelqu’un d’autre, c’est tout simplement

parce que ça nous fait du bien d’avoir un contact, d’entendre la parole

de l’autre, la pertinence d’un propos qui nous permettra d’avancer sur

le chemin. Cela demande une très grande neutralité, un grand détachement, car on se retrouve enfin devant le miroir. Face à nous-mêmes, ce que nous voyons n’est pas toujours très plaisant. Cela ne reflète pas toujours l’image qu’on a de nous.

 

Il est bien là le problème. L’humain a cette faculté extraordinaire  de nier l’évidence, surtout lorsque il est concerné. Des contes comme «  les habits neufs de l’empereur » en témoignent (cf contes d'Andersen).

J’appelle ça le syndrome de l’autruche. Nous sommes nombreux à être touchés et sur de nombreux sujets. Par exemple, l’état actuel de notre planète et à tous niveaux dépend entièrement de notre prise de responsabilité.

Si nous ne changeons rien, il y a peu de chances pour que les choses bougent et s’améliorent.

 

Aujourd’hui je peux dire et témoigner de ce que cette pratique a changé

dans ma vie : TOUT. Oui elle a tout changé dans ma vie et elle changera

tout dans la vôtre si vous prenez le temps de vous y intéresser.

La façon d’accueillir les choses qui nous arrivent est importante. Elles ont toujours une explication logique et sont le chemin vers quelque chose d’épanouissant. Je ne me sens plus ni ignorante, ni victime de ce qui m’arrive.

  • Sentir, entendre les messages de notre corps et de notre esprit.
  • S’ouvrir à ce monde multi-dimensionnel qui est le nôtre, en toute confiance.
  • Demander ce dont on a besoin.
  • Avoir la grâce et la conscience que ça nous est accordé.
  • Remercier pour chaque jour que le ciel nous offre de vivre.

Notre corps est le témoin de messages que notre conscience ne comprend pas, ne détecte pas encore. Si nous l’écoutons, la santé, le bien-être, l’abondance fera partie de notre quotidien.

Communiquer, visiter des mondes qui nous font suffisamment confiance pour nous ouvrir leurs portes. Échanger avec leurs habitants et accepter

les changements que cela engendre dans notre ouverture d’esprit, notre vie, notre quotidien.

 

Cette vie-ci est une vie d’amour au sens large du terme. Cet amour, l’énergie dans laquelle nous baignons tous sans le savoir, ami(e)s ouvrons-nous à lui et accueillons les changements qu’il nous apporte.

 

Bien à vous dans la lumière qui nous guide,

 

Corinne Lebrat



La Transformation, Corinne Lebrat parle d'elle, interviewée par Sabine Montaud

Vous pouvez suivre mes actualités sur :