· 

Immobilité

Immobilité

 

 

Par le retour à une vie simple naît le contrôle de ses désirs. Par le contrôle de ses désirs, l’Immobilité est atteinte. Par l’Immobilité, le monde est restauré.  – Lao Tseu

 

Cette phrase m’interpelle, alors qu’un accident sans gravité m’immobilise, m’impose de redescendre dans la vallée, je me pose la question de pourquoi ce retour obligé ?

 

L’est-il vraiment d’ailleurs ?

 

En cherchant la « symbolique de l’inaction imposée », je tombe sur ces phrases qui pour la première correspond exactement à ce que je pense, ai pris conscience les mois qui viennent de passer.

Pour la deuxième, c’est le constat qui découle de la première mais qui soulève question :

  • Devons-nous accepter cette immobilisation ?
  • Devons-nous l’éviter ?
  • N’est elle pas anti-sociale ?
  • Ne nous écarte-t’elle pas du monde un peu plus encore ?

On dirait que le ciel a décidé de me donner la possibilité de me faire mon idée sur le sujet.

Ou peut-être que ces trois questions vont ensemble et que lorsque le sujet est lancé automatiquement les deux suivantes suivent la première.

Mais : Par le contrôle de ses désirs, l’Immobilité est atteinte est une grande vérité et une conséquence inévitable du : Par le retour à une vie simple naît le contrôle de ses désirs.

Dois-je comprendre que la suite est : Par l’Immobilité, le monde est restauré ?

 

À mon échelle, je constate que par l’immobilité (qui m’est imposée), la paix intérieure est restaurée, ça me ramène donc à une autre question :

 

  • Dans le monde actuel ou à la fois nous sommes incapables de nous autoriser du temps à la rêverie.
  • Ou nos jour de repos, vacances ont un planning de ministre.
  • Ou dans nos voyages organisés le temps de la rencontre avec les autochtones n’a pas de place.
  • Ou lors de maladies plus ou moins importantes, on ne s’arrête pas de travailler et si par chance on bénéficie d’un jour de repos on en profitera pour faire ce que l'on n’a pas le temps de faire d’habitude.

Comment « Par l’Immobilité, le monde pourra-t’il être restauré » ?

 

La vie que j’ai choisie à Rénessio est comme le miel, elle coule suffisamment épaisse pour ne pas s’interrompre aux moindres maladresses de la cuillère.

Mais suffisamment liquide pour toujours couler.

Comme le miel elle prend le temps, mais n’est pas sans matière, le temps perdu n’y existe pas.

Par déduction et conséquence, si par l’immobilité la paix intérieure est restaurée, inévitablement le monde le sera aussi.

 

Ainsi je suis en paix avec la décision du Ciel de m’offrir par cet accident l’immobilité dans laquelle je me retrouve et que je commence à savourer.

 

Bien à vous dans la joie du partage.

 

Corinne Lebrat


Si vous le souhaitez,

vous pouvez partager cet article sur votre page Facebook !! 👍

↙️Cliquez sur la petite icône en bas à gauche de cette page 

Écrire commentaire

Commentaires: 0