· 

Anubis

Contribution 

5 € minimum

 

Bonjour à tous, 

 

Quelle ne fut pas ma surprise ce matin de me réveiller avec la vision d’un petit chien noir, avec des oreilles bien particulières, tout fin courant sur les trottoirs de la ville ?

 

Tout d’abord j’analyse cette vision qui persiste encore malgré mon réveil.

 

Qu’est-ce que cela peut-il vouloir dire ?

 

Je sais que c’est un message, mais lequel ?

Je prends mon petit déjeuner en réfléchissant.

En fait, il me fait plus penser à un chacal qu’à un chien, et là EURÉKA !! mais bien sûr, c'est Anubis.

 

Je prends l’ordi et je regarde ce qu’en dit Wikipédia ?

 

Je vous partage ce que j’ai trouvé et vous laisse y méditer :

 

"Anubis fut le patron de la cérémonie de l'embaumement et de celle de l'ouverture des yeux et de la bouche. Il aidait le défunt lors de son ascension vers le ciel, ce qui en fit une divinité funéraire très populaire. Dans les Textes des Pyramides, il est le guide qui conduit le défunt dans l'Au-delà jusqu'à la salle des deux Maât, le présente aux juges divins et procède à la pesée du cœur (La psychostasie). 

Il accueille les défunts auprès de lui. Il momifie les corps afin de les rendre imputrescibles et éternels. Il purifie les cœurs et les entrailles souillés par les turpitudes terrestres. Il évalue les âmes lors de la pesée du cœur, puis accorde de nombreuses offrandes alimentaires aux défunts ayant accédé au rang de dignes ancêtres.

Les autres possibilités de lecture sont relativement nombreuses :

Khenty Imentyou « Celui qui est à la tête des occidentaux », Inpou Khenty Imentyou « Anubis, celui qui est à la tête des Occidentaux ».

Ces trois mots sont les représentations symboliques des trois hiéroglyphes phonétiques qui composent la racine inp du nom d'Anubis. Le roseau i représente le vent, la vaguelette n évoque l'eau du Nil et, plus curieusement, le meuble en roseau p est interprété comme le symbole du désert.

Selon Georges Posener, cette étymologie sacrée viserait à cimenter une association entre les dieux Shou (vent), Osiris (eau) et Anubis (désert).

 

Mardi nous avons travaillé avec l’esprit de l’air (vent) aujourd’hui celui de l’eau, et ne sommes-nous pas dans cette traversée du désert ?

 

Nous sommes en période de Carême, symbole de la traversée du désert du peuple élu ?

 

Notre confinement n’est-il pas une forme de « quarantaine » ?

 

Anubis a été fusionné avec le Dieu Grecs Hermès, devenant Hermanubis. Il continuera à être le gardien des portes de l'Au-delà.

 

Nous apprenons que le culte de ce Dieu fut maintenu à Rome, au moins jusqu'au IIe siècle.

Hermanubis apparaît également dans la littérature alchimique et hermétique du Moyen-âge et de la Renaissance. 

 

Partage d’infos, partage de message reçu.

  

Bien à vous,

 

Corinne Lebrat


Vous pouvez aider Corinne à faire connaître son travail,

Partagez cet article sur votre page Facebook !! 👍

↙️Cliquez sur la petite icône en bas à gauche de cette page 

Commentaires: 2
  • #2

    Jung-Mi (vendredi, 20 mars 2020 09:57)

    Bonjour Cathy,
    Et bien, je dirai que tout ceci est très positif.
    Un réveil de conscience.
    Je fais suivre votre message à Corinne qui rajoutera alors peut-être un petit mot.
    Belle journée,
    Jung Mi

  • #1

    Cathy Michel-Oudet (jeudi, 19 mars 2020 21:32)

    Bonsoir Corinne,

    Curieux ! je viens de faire le soin avec l'eau et tu parles d'un chien noir. Je n'étais donc pas au courant mais vers 12/13h je voyais de ma fenêtre un petit chien noir sur le fauteuil de jardin de mon voisin, il ne bougeait pas alors je me suis approchée pour mieux voir. Ce n'était que le blouson du voisin !
    Et nous avons discutés gentiment alors que nous étions plutôt "en froid" ! Que déduire de cela ?

    Belle soirée.