Le Gombo

Et si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger ce document ⤵️

Télécharger
Les Bienfaits du Gombo
CL Gombo 200218.pdf
Document Adobe Acrobat 560.1 KB

 

Les bienfaits du Gombo

 

🎋Les bienfaits du Gombo en cosmétique

 

Vous souhaitez une peau de pêche, douce et veloutée, lumineuse avec un teint resplendissant ? Le gombo est fait pour vous ! 

  • Jeunesse et dynamisme

utilisé en application externe pour apaiser et traiter les problèmes de peau, les vertus du Gombo luttent aussi contre le relâchement musculaire et cutané, aidant ainsi à maintenir une allure générale jeune et dynamique.

 

🎋Sur le visage

 

Sa gomme dynamise l’épiderme avec la vitamine C, l’antioxydant par excellence qui stimule la régénération cellulaire. Les bienfaits beauté du fruit/légume ont des conséquences visibles rapidement à l’œil nu :

  • Meilleure fermeté
  • Disparition des taches pigmentaires
  • Adieu rides et ridules

Par ailleurs, il apaise, adoucit et traite l’acné, le psoriasis et l’eczéma grâce aux vertus émollientes et cicatrisantes de ses fibres spongieuses au fort pouvoir hydratant.

 

      🌟Et si on combinait le Gombo aux vertus du gel d’aloe vera et aux bienfaits de l’huile de nigelle ?

      - Sur le visage

      - Contre les rides et l’acné, le Gombo est un anti-âge végétal naturel très utile pour rajeunir et lifter au naturel la peau fine du visage et du cou.

 

🎋Comment utiliser le Gombo sur la peau ?

 

Masque anti-âge visage et cou au gombo :

Recette maison 

À vos casseroles !

  • Hâchez l’équivalent de 4 gousses de Gombo
  • Portez à ébullition dans l’équivalent de 2 tasses d’eau pendant 10 à 15 minutes
  • Retirez la casserole du feu et laissez infuser pendant 10 minutes
  • Retirez les gousses et écrasez-les avec quelques gouttes d’huile de jojoba
  • Appliquez la pâte ainsi obtenue sur votre visage et votre cou ;
  • Laissez poser pendant 15 minutes ;
  • Rincez abondamment à l’eau claire et épongez doucement avec une serviette propre
  • Renouveler ce masque une à deux fois par semaine.

 


 

🎋Où trouver du Gombo ?

 

Aujourd’hui c’est dans votre jardin que vous le trouverez, et c’est mieux ainsi !

Un bac à fleurs, un carré ensoleillé, il ne demande pas beaucoup de place au pied, mais apporte une belle ombre tout l’été et il est généreux.

Le Gombo est un légume peu connu. Il nous vient d’Afrique, on l’appelle Gombo, ocra, okra, baya ou bamies au pluriel, Corne Grec… 

C’est le même légume, cultivé et cuisiné, en Afrique, à Mayotte, en Grèce, en Turquie ou en Grèce. Il peut l’être aussi chez nous (j’en ai eu une belle tonnelle dans la Drôme). 

Mais si l’été venu, le soleil et la chaleur ne sont pas au rendez-vous… La récolte sera maigre !

J’ai trouvé les graines dans une commande, en cadeau, je n’en avais jamais goûté, même jamais vu.

On en trouve chez Kokopelli grainetier curieux et partageur.

 

🎋On le mange !

Comment se cuisine le combo ?

 

Délicatement à la poêle, avec des oignons rouges et des poivrons, une fois cuit, c’est un légume très tendre, assez fin (léger) de goût, un peu comme une courgette. 

Il se prépare également comme les cornichons, en conserve dans un vinaigre amélioré.

 

🎋Et si on le cultivait ?

 

Il est temps de le commander pour le semer bientôt, se régaler, surprendre cet été, et par la même occasion, prendre soin de soi. 

 

La nature est généreuse. Apprécions ses dons, ses vertus, prenons soin d’elle, Elle qui prend soin de nous

 

et nous vivrons longtemps en bonne santé.

 

Bien à vous dans la joie du partage.

 

Corinne Lebrat

 


Vous pouvez aider Corinne à faire connaître son travail,

Partagez cet article sur votre page Facebook !! 👍

↙️Cliquez sur la petite icône en bas à gauche de cette page 

Commentaires: 2
  • #2

    Jung-Mi (vendredi, 21 février 2020 11:27)

    Bonjour Colette,

    Voilà ce que j'ai trouvé sur internet.
    https://jaime-jardiner.ouest-france.fr/gombo/

    De toutes façons, vous pouvez essayer... Après vous verrez bien.

    Belle journée,

    Jung Mi

  • #1

    COLLOMB CLERC Colette (mardi, 18 février 2020 20:56)

    Merci pour cet envoi et ces infos, je suis très intéressée, mais à 1200m d'altitude, ça va peut-être être difficile à cultiver, encore que, avec le réchauffement climatique, pourquoi pas, en tout cas je vais essayer !
    En attendant je vais essayer d'en trouver ???
    Merci, merci, merci
    Colette