· 

Les Devas

 

À l’heure où le monde manifeste, exprime son mécontentement, sa colère, je suis à l’autre bout du monde, sans connexion internet ni téléphone.

 

Pourquoi suis je venue me perdre là ?

 

À 1200 m d’altitude dans la neige et le gel qui cristallise les arbres, les plantes dans une beauté indescriptible et divine perfection. Perdue au milieu d’une forêt de montagne accessible à pieds uniquement,

 

Que fais-je là ? 

 

Seule avec le chat et le silence sourd et absolu qu’apporte l’hiver, je me demande quelle folie m’a encore touchée.

 

Ne serais-je pas plus utile près des miens ? 

 

Je ne peux me décider à quitter ce lieu que j’affectionne particulièrement. La nuit tombe, il n’y a pas d’électricité à la bergerie, enveloppante elle va donc m’isoler un peu plus du reste du monde.

Mais quel bonheur de lire à la lumière des chandeliers, installée au coin du feu, une petite couverture sur les pieds et le chat qui ronronne, d’entendre le vent souffler dehors, voir par la petite fenêtre la neige tomber en bataille.

Puis quand la fatigue me prendra (et là-haut elle vient tôt) aller me coucher sous une couette de plumes avec ma brique bien chaude, (bouillotte artisanale).

C’est la lumière du jour qui me réveillera vers 7h30, la fraîcheur de la maison ma rappelle qu’ici il n’y a pas de bouton où appuyer pour allumer le radiateur. Il faut aller chercher le bois et alimenter le poêle si on veut avoir chaud.

Et c’est ainsi chaque jour.

 

Mais ici c’est le monde des Devas. Ici nous échangeons aimablement en toute sympathie, en toute simplicité, en direct, en amour.

Ils s’invitent dans la maison quand ils le souhaitent, m’appellent dehors quand besoin, m’invitent à la prière régulièrement et nous échangeons sur l’évolution du monde.

 

Mais qui sont Les Devas ?

 

Ils sont les Peuples Sacrés de la Terre et vivent dans différents plans de dimensions supérieures. Ils travaillent en collaboration, en union à l'évolution du monde et de la nature.

Le monde des Devas existe depuis la création du monde. Ils aident la planète terre dans son évolution naturelle et participent à l’élaboration de tous les règnes, à l'évolution du grand changement qui se met en place dans ce nouveau cycle.

Ils vivent dans une autre dimension proche de la nôtre. Chacun est affilié à un élément de la nature et nous pouvons rentrer en contact avec eux, nous pouvons également travailler en conscience avec eux. 

Dans des temps reculés, l'harmonie existait entre ces mondes et les êtres humains. On se côtoyait en toute intelligence.

Les Devas sont les architectes de toute vie manifestée dans tous les règnes, végétal, minéral, animal, ils peuplent les quatre éléments : 

  • l’air : les elfes, les sylphes, les fées…; 
  • l'eau : les ondines, les vouivres, les fées de l’eau...; 
  • le feu : les salamandres... 
  • la terre : les gnomes, les korrigans, les lutins... 

Ces quatre éléments existent aussi en nous, ils nous unissent aux autres mondes qui habitent la Terre et rentrer en contact avec eux nous ouvre à un grand et noble enseignement. 

En baignant dans ce monde surnaturel nous nous rendons disponibles en pensée et ces êtres de lumière peuvent nous enseigner la loi céleste de l'observation, l'écoute, le ressenti, le toucher, la vision interne et celle des signes extérieurs.

Le sacré et la matière sont indissociables, ainsi ils nous enseignent le lâcher-prise avec notre monde matériel et nous invite à rentrer dans un monde supérieur sacré. 

Nos conversations, rencontres se passent QUAND ILS le décident, mais ils me font aussi savoir lorsque je peux m’en aller.

Et si au début je me suis posée bien des questions, la douceur du grand cerf blanc, l’attention de Rose (maman gnome), la justesse des propos de son mari et la complicité d’Indriss (leur fils) m’ont convaincu que seul l’amour habitait ces êtres fantastiques, qu’il me tarde de retrouver.

 

De cette porte d’entre deux mondes, ils m’ont donné la clef, et quand ils frappent, j’y retourne avec joie.

La prochaine fois je leur apporterai offrandes et cadeaux car si tout va bien ce sera pour Noël.

 

Sur le chemin de la vie notre âme veille à nous fournir les outils dont nous pouvons avoir besoin, celui-là est certainement un de mes préférés et je lui rends grâce pour ce bonheur qu’elle m’accorde.

 

Bien à vous dans la joie du partage.

 

Corinne Lebrat


Si vous le souhaitez,

vous pouvez partager cet article sur votre page Facebook !! 👍

↙️Cliquez sur la petite icône en bas à gauche de cette page 

Commentaires: 2
  • #2

    Isabelle (jeudi, 30 avril 2020 15:34)

    Merci pour ce partage, cet éclairage , cette lumière.
    Je me pense aussi sur un chemin d’éveil atypique et vos récits m’encouragent dans la patience, je suis effectivement impatiente et insatiable d’évolution et doute parfois que l’  « on » pense encore à moi , je me sens soutenue et encouragée de tomber « par hasard » sur votre histoire et vos récits.
    Merci.✨

  • #1

    Nathalie R. (mercredi, 26 février 2020 15:20)

    Merveilleuse lecture...merci Corinne!