· 

Véronique Sabard

 

C’est à Évreux en Normandie, au pays de pommes et des vaches, que mes yeux se sont ouverts à la lumière du jour.

Était-ce un signe des dieux ?

Une sorte de trait d’humour du destin quand on sait que le nombre d’or est inscrit au cœur du « fruit défendu », et que la première lettre de l’alphabet représente la tête d’un animal cornu selon les hébreux. 

Coïncidences ? « P’tet ben qu’oui, p’tet ben qu’non » disent les Normands !

 

Mon bac en poche, je suis allée à Paris poursuivre 3 ans d'études de graphisme. Après deux années d’expérience professionnelle, j'ai complété ma formation en restant 2 ans au Scriptorium de Toulouse.

C’est là-bas qu’a commencé une incroyable aventure avec les lettres.

Le jour où j’ai découvert la calligraphie latine, j’ai su que c’était ce que je voulais faire ou plutôt ce que je devais faire…

À partir de ce moment, je n’ai jamais cessé de chercher, de découvrir, de me questionner et d’apprendre, de collecter tout ce que je trouvais sur le sujet.

C’est de cette façon que j’ai approfondi ma connaissance et probablement pour cette raison que je m’émerveille chaque jour et que ma passion reste intacte.

Ce qui m’anime particulièrement c’est la vie du trait, sa vibration, son énergie.

Un jour que je visitais une exposition de manuscrits du Mont Saint-Michel à la bibliothèque municipale d’Avranches, j’ai été véritablement aimantée par l’un des livres présentés. Ce qui m’attirait et que je trouvais saisissant, c’était la vibration qui se dégageait de ses pages. 

Et pourtant … En observant précisément chaque détail de la calligraphie, je me suis rendue compte que la source de cette vie ne venait pas de la perfection technique du tracé …

Mais alors ? Qu’est-ce qui fait qu’un trait est vivant au contraire d’un autre peut-être plus abouti formellement et techniquement mais sans âme … ?

 

Là commençait ma quête… Une quête qui m’amena à chercher à apprivoiser le souffle et à comprendre ce qu’il était, à découvrir les arts martiaux internes et l’énergétique.

 

Une quête qui guida mes pas jusqu’à Corinne Lebrat qui m’a enfin permis de toucher du doigt ce qu’il était …

 


Si vous le souhaitez,

vous pouvez partager cet article sur votre page Facebook !! 👍

↙️Cliquez sur la petite icône en bas à gauche de cette page 

Commentaires: 0