· 

Le Vinaigre Produit Magique ?

 

Le vinaigre si vous êtes comme moi, vous l’utilisez pour la salade, mais aussi dans le jardin ?

Et bien le jour ou j’ai commencé, je me suis dis que ce n’était pas une bonne idée, en effet, la petite plante très coriace que je voulais détruire et bien calmer pour quelques temps certes a bien disparu, mais les micro habitants du même espace, eux ont carrément été dégommés, détruits, morts !

Et ça ce n’est pas possible pour moi, car le terrain, dans le jardin comme dans le corps c'est celui qui fait tout.

Plus de vers de terre (testez, ils n’aiment pas le vinaigre blanc, ni même aucun d’ailleurs) plus de petites larves enfouies dans la terre, oeufs d’escargots, de coccinelles et tout le reste, le vinaigre plus le sel ça ne vas pas dans le sol.

 

Voilà un article intéressant du maire de Pagny sur Meuse :

« Déjà avec de simples observations, on peut constater que le vinaigre modifie le taux d'acidité du sol et a un impact visible sur la flore : ça n'est pas sans conséquence sur la durée ! Mais nous ne savons pas encore dans quelle mesure, car le phénomène est très nouveau. »

 

En attendant des études sur le sujet, la FREDON effectue déjà un démenti systématique auprès des collectivi­tés et communes. « Nous essayons de sensibiliser un maximum sur le sujet. Que quelques particuliers aient cette pratique c’est une chose, mais si une majorité de communes s'ajoute à cette tendance, on peut se retrouver avec des problèmes de pollution du sol et de l'eau à grande échelle. Le vinaigre blanc est souvent utilisé cou­plé au sel... dont on voit déjà bien les effets en hiver sur le bord des routes : il empêche la végétation de revenir à la saison suivante.» Acidification du sol, effets potentiels sur la faune et la micro-faune... les dangers restent préoccupants et méritent l'attention des utilisateurs.

 

Alors ce à quoi j’adhère :

« On y pense moins, mais la meilleure façon de se débarrasser d'une plante qui pose problème, c'est tout simplement de la déraciner manuellement ou mécaniquement. On préconise le retour de la binette ! ».

 

Pour les sols non perméables, on pensera au désherbage thermique : l'eau chaude ou le brûleur (utilisé ponctuellement car énergivore) sont aussi efficaces que le vinaigre, et sans impact sur la nature des sols.

 

 


Et bien voyez-vous je me suis posée bien des questions, en retournent arracher mes « mauvaises herbes » en râlant tout d’abord, puis je me suis rendue compte qu’au bout d’un moment, j’étais complètement à ce que je faisais, puis que j’étais extrêmement détendu, calme.

 

 

A la fin de la journée, j’avais fait un travail incroyable sans m’en rendre compte, puis j’ai rencontré la binette, ça c’est vraiment génial pour les zones de gravier, entre les semis, dans les allées, etc, etc…. 

 

On en fait mille usages, voilà une photo de la mienne.


Plantain
Plantain

Ensuite comme on va à l’église, au temple régulièrement et bien on va au jardin tout aussi régulièrement, et les mauvaises herbes (qui n’en sont de toutes façons pas) ne sont plus un problème, elles nous offrent la possibilité de vider notre tête plus efficacement qu’un psy ou tout autre pratique à la mode.

 

Les herbe de notre jardin nous en disent long sur notre état de santé, oui, oui je ne plaisante pas.

 

Ainsi si dans votre jardin ou pelouse vous vous voyez envahi par du plantain, il y a de forte chance que votre foie ait besoin de soins.

 

Il y a peut-être de la colère dans la maison, mais le plantain est là, vous n’avez qu’à vous baisser pour vous soigner !


C'est peut-être l’ortie qui vous ennuie ?

 

Alors là, grosse carence en vitamines et minéraux, faites de la soupe, ou des biscuits, ou de la poudre d’ortie à raison d’une cuillère à café par jour,

déprime enrayée et si vous persistez. Terminé en ……1 mois.


Mais c’est peut-être les chardons votre problème ?

 

N’auriez-vous pas chez quelques ados en pleine crise ou quelqu’un qui se comporte comme tel ?

Chaque plante à ses vertus, il vous suffit d’aller voir et vous comprendrez que la nature veille sur nous et nous fournit exactement ce dont on a besoin en permanence.

Alors vinaigre, sel, et autres produits qui ne sont pas naturellement dans la nature retournent d’où ils viennent et observons, écoutons comme pour notre corps témoin les messages que la nature essaie de nous donner.

 

Bien à vous dans la joie du partage.

 

Corinne Lebrat


Commentaires: 1
  • #1

    Cathy MO (samedi, 31 août 2019 13:44)

    Merci Corinne pour ces éclaircissements !