Spécial "Notre-Dame-De-Paris"

 

Notre Dame de Paris est ressuscitée

 

Ce lundi 15 avril 2019, la Cathédrale Notre Dame de Paris a été victime d’un horrible incendie. Ce nos yeux humains qui nous racontent cette histoire. La vérité est plus subtile.

En mars 2018, avec Corinne Lebrat des soins ont été effectués sur Paris « Le poids des religions », « Nettoyage de Paris »… Ces soins ont permis de libérer des lieux publics du pouvoir religieux et politiques présents et corrompus.

L’un des soins s’est tenu à la Cathédrale Notre Dame de Paris. J’étais présente énergétiquement. Le soin a permis de libérer :

- le côté féminin de la Cathédrale retenu prisonnier par un dragon,

- des âmes retenues prisonnières dans le sous-sol de la Cathédrale.

En Octobre 2018, j’ai reçu un appel intérieur qui m’invitait à me rendre à mon tour dans la Cathédrale Notre Dame pour y faire un soin. J’ai ignoré cet appel, il est revenu plusieurs fois. J’ai fini par comprendre que je devais y répondre.

J’y suis allée le 7 janvier 2019 accompagnée d’un ami Jocelyn.

Je devais me placer près de la porte centrale d’entrée à l’intérieur de la Cathédrale et commencer un nettoyage de celle-ci. Lorsque le soin a été réalisé, un courant d’énergie tellurique bloqué au point 0 sur le parvis de Notre Dame s’est libéré et a formé un canal lumineux qui a traversé (au sol) la Cathédrale pour aller au centre de l’autel. L’énergie est alors ressortie comme un geyser au-dessous de l’autel. L’énergie arrivait enfin dans la Cathédrale. Ensuite des anges sont apparus et ont continué le nettoyage de la porte centrale, ont utilisé mon énergie pour entrer dans le cœur de la Cathédrale, mon attention a été retenue par une autre énergie, si merveilleuse, douce et aimante. J’ai alors vu la Vierge Marie qui empruntait le même chemin que les anges. 

Elle a commencé à circuler dans la Cathédrale en suivant le courant tellurique. Sa traîne nettoyait la surface. Une messe était en cours, elle a alors béni toutes les personnes présentes ce jour-là. L’énergie est devenue plus légère. Le soin s’est terminé. J’ai un peu observé encore que les anges chantaient, nettoyaient la Cathédrale avant le passage de la Vierge Marie. Celle-ci a pleuré en remerciement, c’était à la fois des larmes de tristesse de trouver la Cathédrale dans cet état énergétique si bas et des larmes de joie de pouvoir enfin y être pour agir au cœur de l’humanité.

Comme à mon habitude je suis restée un peu plus, pour savoir, si un autre lieu dans la Cathédrale avait besoin de mon aide. En circulant, vers la gauche, je me suis aperçue que derrière l’autel, il y avait besoin d’un soin. Mes guident m’ont fait comprendre qu’effectivement il y avait besoin d’un soin et que celui-ci serait fait plus tard et autrement.

J’ai quitté la Cathédrale joyeuse, légère, heureuse.

Ce lundi 15 avril, je n’étais pas chez moi quand le feu a débuté, vers 20h30, j’ai ressenti le besoin urgent de rentrer. Arrivée chez moi, j’ai allumé la télévision et ai constaté l’incendie à notre Notre Dame.

Je me suis connectée énergétiquement pour savoir ce qu’il se passait.

J’étais du côté de la façade Ouest et j’ai vu la Vierge Marie au sommet des 2 tours qui envoyait de la lumière à l’intérieur de Notre Dame, à l’extrémité droite, un dragon en feu, déchainé bataillait avec l’archange Mickaël. Au pied du dragon deux personnages rondouillards, blanc et vides d’énergie restaient immobiles.

Il m’a été demandé d’apporter un soin à la Cathédrale. Nous étions très nombreux : anges, archanges, êtres de lumières, soigneurs du monde entier connectés.

Nous formions une belle lumière tout autour de la Cathédrale, nous étions à peu près à 5 mètres à l’extérieur de la Cathédrale. Et petit-à-petit, le cercle se resserrait. Nous étions maintenant dans les murs de la Cathédrale pour la protéger. 

Le dragon a perdu de sa colère et a compris qu’il devait quitter les lieux. Les deux personnages ont également disparu. Ils ont laissé un trou noir dans l’angle gauche (derrière l’autel -fameux endroit où je ne devais pas agir le 7 janvier 2019) de la Cathédrale. Toutes les instances divines présentes se sont mobilisées pour nettoyer ce trou noir.

Aujourd’hui, la Cathédrale est entièrement nettoyée et devient un centre énergétique directement connecté au divin.

La Vierge Marie a repris sa place au Sein de la Cathédrale, elle s’affaire à sa reconstruction. Tout est fait pour ancrer l’énergie divine sur ce lieu.

Que cet événement arrive la semaine de Pâques n’est pas anodin. Il s’agit de la semaine de la résurrection. Ici on peut parler du retour du divin effectivement sur terre.

 

Bien à vous et joyeuses pâques. A.

23/04/19


 

Bonjour à Tous,

La vague d'énergie qui arrive est, d'après ce que tu dis Corinne dans le soin préventif pour le 1er mai, une vague d'énergie photonique issue du soleil central. 

Ce que je vais écrire est à comprendre avec un angle de vue scientifique selon les lois mathématiques et physiques de l'Univers, pas à un niveau émotionnel. Toutes les énergies issues d'un soleil sont radio-actives, mais cette radio-activité n'est pas nécessairement néfaste. Tout dépend comment elle est abordée par l'esprit et le corps, cela conditionne le bon déroulement de la re-programmation de notre ADN et de nos cellules.

Le 15 avril, j’étais à Paris pour aller à l’Atelier des Lumières voir une projection des œuvres de Vincent Van Gogh.

Le matin nous avions décidé de faire quelques courses rue de Rivoli. Logeant rue Faidherbe dans le 11e, le chemin était simple, direct, je le connais par cœur. Mais, toute la circulation se bloquait au fur et à mesure que nous avancions. Impossible d’accéder directement à la rue de Rivoli !

Nous avons été obligés de traverser la Seine et de passer devant Notre-Dame pour revenir par le Châtelet ! Un incroyable détour … Pour quoi faire ? L’ambiance était particulière dans Paris, et j’ai ressenti comme une fin de cycle. Les gens étaient comme suspendus. Ils manquaient de « prise de Terre ». La connexion avec la réalité avait du mal à se faire pour eux, ils avançaient machinalement, selon leurs conditionnements, une programmation purement matérialiste …


Nous repartons du Marais, il est 18h40, nous longeons les Quais, faisons une escale dans le 11e, puis quittons Paris vers 19h19. Depuis le périphérique, on voit de la fumée ? … Arrivés sur l’autoroute, on reçoit un sms : "Notre-Dame est en feu !!"

Depuis le ciel une immense croix en feu, une croix rouge se dessinait …

 

Le lendemain, je vais faire des courses, et dans le magasin, il y avait un jeune prêtre qui venait faire une commande parce qu’il y avait un rassemblement jeudi, de tous les prêtres alentours avant Pâques, et ils allaient être 13 !

Et hier nous avions aussi un nombre 13 (1+5 = 6 / 4 / 2+0+1+9 = 3 / 6+4+3= 13).

Allons voir de plus près la symbolique du 13 …

Le nombre 13 : Nombre de la purification, de l’épreuve, la mort initiatique de la matière pour une renaissance à l’esprit : le passage sur un plan supérieur d’existence. 

Pour la guématrie hébraïque, c’est le nombre de l’amour, de l’unité et du chaos. Le Chaos, du point de vue de la cosmogonie, désigne un espace immense, indifférencié, préexistant à toute chose et notamment à la lumière, un état vague et vide avant l’intervention créatrice et l’ordonnancement d’un nouveau monde.

Dans l’alphabet latin, le 13 correspond à la lettre M : aime, marie, mère, mer, l’eau, les eaux primordiales … On aurait perdu les eaux, avant le passage ?

C'est aussi la lettre du centre de l'alphabet latin (26=2X13).


La reliance de cette lettre avec l’astronomie, c’est la constellation de Cassiopée, qui peut être vue soit comme un W soit comme un M, en fonction de la période de l’année. Cette constellation fait partie des constellations circumpolaires, c’est-à-dire qu’elle est inscrite dans un cercle visible toute l’année dans la région du ciel indiquant le Nord, donc l’axe terrestre/ Sushumna (Sushmna veux dire la voie psychique centrale, doit-on y voir un lien avec la flèche de Notre-Dame ?). On connaît tous l’expression « ne pas perdre le Nord ».

Cassiopée est une reine assise sur son trône, punie de son orgueil … et cette constellation s’appelle aussi le Trône … en latin Trône se dit Cathédra … (cf article sur Paris/Documentation >> ). Donc la Cathédrale Notre-dame c’est la Dame du Trône … c’est-à-dire pour les Égyptiens, la déesse Mère, Isis.

Les apparitions mariales, se seraient produites des jours en 13 et la mort de la vierge Marie aurait eu lieu le 13 août et son assomption le 15 …

Ce 13 est un nombre de passage, un point charnière qui fait pivoter vers une autre réalité.

La Terre a longtemps été équilibrée sur la fréquence hertzienne de 7,8 hz  appelée résonance de Schumann, mais aujourd’hui nous avons dépassé largement cette fréquence et devons avoir atteint les 13 hz avec des piques allant au delà de 16 hz. La Terre, notre Mère nourricière, commence sa transmutation.  

Le décryptage de l’alphabet latin dit qu’il va y avoir une ascension vers une divinisation de l’être (26 lettres de l'alphabet latin/ 26 pièces de la colonne vertébrale/ 26 nombre récurant dans les nombres de l’ADN/ 26 le nombre de YHWH/ 26 000 ans de la précession des équinoxes), donc on va changer de dimension (26 est le seul nombre compris entre un carré, 25=5X5, et un cube, 27=3X3X3) et ce changement de niveau se fera par un rayon de lumière (cf la lettre Z, équivalent du coccyx dans le squelette, c'est à dire le chant du coq, n'est-ce pas lui qui était tout en haut de la flèche ?).

 


Il y aura un réensemencement (cf la lettre A référence au Taureau/printemps/ mois d'avril et de mai, puissance créatrice et génératrice) donc d’une nouvelle humanité divinisée. Cf. le Soin Ricochet : Droit à l'héritage >>

Dans le soin préventif du 1er mai - Vague du 1er mai >>, nous avons été informés que la vague d’énergie qui arrive au 1er mai est une vague d’énergie photonique issue du soleil central (faites ce soin sans tarder, il y a environ 12 jours d'intégration). Ce soleil nous envoie ses rayons de lumière et d’amour afin de nous permettre de nous transformer, et de passer à une autre humanité, plus consciente, plus altruiste … À nous de nous mettre au diapason de cette nouvelle vibration.

Du point de vue des lois physiques de l’Univers, ce passage engendre une « épuration naturelle » dans laquelle les taux vibratoires les plus bas seront « recyclés ».

Soit les organismes existants auront la capacité de changer de vibration, de s'adapter, soit l’assemblage initial retournera à la terre pour être à nouveau utilisé et reformer de la matière (cf. composte / Compostelle, l’étoile née du composte).

Les âmes qui repartiront auront de toute façon effectué le parcours qu’elles avaient choisi, et fait les expériences nécessaires à leur évolution. Elles seront libérées de la lourdeur qui ne leur permettait plus d’évoluer. Du point de vue de l’Univers, il n’y a pas de catastrophes, pas de drames, puisque l'âme est immortelle,  mais des transformations successives, des réorganisations d’atomes.

Rien ne se perd, tout se transforme, c’est un cycle sans fin vers l’évolution. 

 

Alors la question est comment passer au mieux cette étape ?

 

Ces nouvelles vibrations sont destinées à reprogrammer notre ADN et nos cellules. Les initiations qui étaient vécues dans la Grande Pyramide, dans le « sarcophage » de granite de la chambre du Roi devaient être quelque chose de cet ordre. La préparation à ce passage demandait un nettoyage intérieur des taux vibratoires les plus bas.

Cela implique pour nous de faire attention à notre alimentation en choisissant une  nourriture saine et pleine d’énergie (en limitant dans la mesure du possible la viande ou la nourriture industrielle, en buvant de l'eau purifiée par exemple).

Cela nous demandera aussi de faire attention à maîtriser notre esprit. Toutes les spiritualités le disent : la clé c’est le cœur.

L’ouverture du cœur implique le pardon (total), le partage, l’altruisme, le non jugement, le recul émotionnel, pour accéder à une forme d’amour plus large, plus universelle, moins individuelle.

Cette nouvelle fréquence vibratoire ne permettra pas aux êtres égocentriques ou sans empathie de poursuivre leur chemin sur terre. Ça c’est plutôt une bonne nouvelle !

 

Dans un état de grande ouverture, les tensions lâchent, le mental aussi, on est beaucoup plus dans l’instant présent, dans le lâcher prise. L’esprit n’est plus en prise avec des questionnements personnels mais dans ce qui est à l’instant présent et dans l'intérêt collectif. Cet état est un état d’acceptation et d’accueil total de ce qui vient, donc la méditation, la canalisation, la prière, et aussi certains états « d’urgence »  … permettent d’accéder à cet état de grand lâcher prise …

 


Isis est la Déesse Mère de la trinité Osiris-Isis-Horus. Dans la mythologie égyptienne, elle est la grande déesse, détentrice du secret de la Vie (croix de Ankh), la plus grande des magiciennes, capable de faire revenir les morts à la vie … C’est elle, aidée par Anubis, Thot et Horus, qui rassemble toutes les parties d’Osiris (découpé en morceaux puis dispersés par son frère Seth), et redonne la vie à Osiris (symbole de la nature renaissante).

Isis, Notre-Dame, donne le signale de départ de l’ascension. Le feu (cf élément masculin, triangle pointe en haut) est le premier élément à entrer en action dans la transmutation. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y a un réchauffement planétaire. Le deuxième élément c’est l’eau (Cf, élément féminin, triangle pointe en bas), l’émotion, les affects, les débordements … Les deux demandent à être maîtrisés (cf sceau de Salomon/ au cœur du sceau il y a un hexagone, tout comme la France a une forme d’hexagone) au niveau du cœur. Et là aussi l’eau a été gérée au mieux. Un excès d’eau aurait mis en péril tout le bâtiment … nous ont dit les pompiers (cf les canadaires, non merci Mr Donald !). 

Le top départ est lancé, l’événement est d’une telle ampleur que le monde entier en a vu les images à la télé …

La transmutation alchimique du corps a commencé … Le féminin et le masculin sacrés vont s’assembler, s’équilibrer et entrer dans la danse de l’union sacrée pour la transmutation de chaque être … mais pour ceux qui ne maîtriseront pas leur feu (leurs colères, leurs agacements, leur agressivité …) ou leur eau (leurs peurs, leur tristesse, leurs angoisses …) ça sera plus difficile.  

 

Alors que dire ? Accueillir ce qui vient comme un immense cadeau de transformation, comme une expérience extraordinaire, une vague de lumière et d’amour qui va transformer tout notre être et notre planète entière…

 

Rester centré,  ne pas se laisser aller aux divagations de la 3e dimension, aller vers les hauteurs, droit devant soi et ne pas regarder en arrière au risque d’être transformé en statue de sel … (cf genèse / destruction de Sodome, d’ailleurs que penser de ce qu’est devenue l’Église ?).

 

Traversons ensemble ce grand passage et allons vers la nouvelle humanité que nous avons tant souhaitée …

 

Je vous embrasse 😘 dans la lumière qui éclaire notre chemin …☀️✨

Véro

18/04/19

 

Bonjour Corinne,

Je vous remercie pour vos soins.

Je suis Suisse et en voyant brûler N.D. les larmes se sont mises à couler, et j'ai eu des frissons.

Vous étiez allée à Paris, je ne sais plus si vous étiez allée à N.D. aussi.

Ressentez-vous aussi que cela indique que nous devons construire notre cathédrale intérieure et que notre coeur doit se reconnecter avec le divin.

Je vous souhaite une belle journée et de belles fêtes de Pâques.

Meilleures salutations.

MJC

16.04.19

 

Qu'en est-il de l'incendie de notre Dame de Paris ?

J'entends des histoires de prophéties. Mais je ne m'y suis que peu penchée sur le sujet. Car l'interprétation de toute parole passée n'est qu'interprétation.

Mais voilà l'énergie que je ressens aujourd'hui. C'est comme si le message était le suivant "On ne peut pas reconstruire sur du vieux, il faut repartir sur de nouvelles bases".

C'est fort... D'autant plus que c'est Notre Dame de Paris qui s'est enflammé. Il est peut être temps de faire un virage à 180 degrés concernant nos habitudes de vies.

Notre Dame de Paris représente l'église, et par conséquent la religion. Prise à partie au fil du temps par les Hommes en quête de pouvoir.

Les écrits ont été déformés. Et les valeurs d'origine bafouées.

Mais qu'es ce que j'y connais me direz-vous. Pas grand chose je vous l'accorde. Je transmet juste ce qui me vient comme info sur l'instant T.

Bon et donc ? Et donc l'incendie c'est le Phoenix qui renaît de ses cendres. A nous donc de choisir comment le faire renaître.

Voilà le message.... Fini de faire du neuf avec du vieux, il faut refaire les bases, revenir à l'origine.

C.

16/04/19

Très chers Amis, 

Le Coeur des français est triste, et en quelques minutes hier soir, notre tristesse a gagné l'ensemble de la planète. Nous pleurons sur la magnificence de notre passé collectif. Nous sommes si tristes,  mais gardons l'Espoir d'un lendemain meilleur. Un incendie sur l'édifice représentant le Coeur de la France et de la Religion, Le 1er jour de la semaine sainte des fêtes de Pâques, et ce, au même moment d'une allocution politique importante. 

Mais que penser de tout cela ? Comme si les 12 apôtres, dont les statues ont été évacuées jeudi dernier, pouvaient s'exprimer. Je les imagine debout devant nous tous, ils commenceraient peut-être par nous dire "On se met à l'abri le temps nécessaire, et on reviendra !", puis ils nous inviteraient certainement à réfléchir sur leur héritage. Ce qu'ils ont voulu nous transmettre. 

Personne ne peut rester insensible à ce qui s'est passé, car cela touche à tous nos fondements. A commencé par les fondations, celle de l'édifice et aussi les nôtres. Notre Dame de Paris, a été construite sur un lieu particulier lui offrant de très hautes vibrations. Aujourd'hui, tout est secoué, remis en cause, ce que nous avons connu dans le passé, n'existe plus, et tôt ou tard, tout ce qui existe du Terre n'existera plus. Le moment est arrivé de réfléchir à la suite. Comment renaître après une épreuve. Quelle que soit votre émotion ressentie faites un parallèle avec votre vie.  

Soyons Vrais envers nous-mêmes et envers les autres. Partageons, Aimons sincèrement et soyons dans l'espoir d'une renaissance. Si nous changeons individuellement c'est le monde entier qui change. La fin de ce monde est annonciatrice d'un nouveau monde. A nous de le co-créer ensemble. Alors, Notre Dame de Paris, ne soit pas inquiète, ensemble, nous allons te reconstruire ! 

Avec Gratitude & Paix 

M.

16/04/19

L'évènement de Notre Dame porte atteinte à la Mère Divine, au yin en nous, en créant de la confusion et en suscitant des peurs. 
C'est aussi un Temple de l'ancien monde qui s'écroule en tant que cathédrale.
Face à cela, au-delà de mes pensées, de mes croyances et de mes peurs, je sais que mon âme est inébranlable.
Il me semble important de profiter de la nature de l'évènement pour aller au-delà ensemble.
Aller vers une facette plus positive que celle de la destruction par le feu.  Prendre conscience que les énergies de la Nouvelle Terre sont déjà là, présentes également, donc de ne pas s'arrêter au bouleversement émotionnel créé par la volonté de détruire. Renforcer nos âmes en nous rassemblant pour porter nos regards vers le Nouveau Monde. C'est dans ce sens que je verrais le fond de l'intervention de Corinne, quelle que soit la forme qu'elle puisse prendre. 
Douce nuit à vous toutes,
Marie Ange
16/04/19

 

Avant de commencer l’article je vous invite fortement si cela n’a pas été fait par le passé à lire ce premier article pour bien assimiler les informations sur le culte de la Déesse et le féminin sacré qui en découle :

https://exoportail.com/le-feminin-sacre-et-la-sororite-de-la-rose/

 

Cet article a pour but de souligner l’importance ésotérique de cet édifice et de PARIS d’une manière générale afin de donner quelques éléments de réflexion sur les buts recherchés de ce (très) probable « attentat à la conscience collective» organisé par l’état profond / la Cabale.

Vous êtes les bienvenu(e)s pour compléter ceci.

 

Le culte d’ISIS au cœur de paris :

Les origines doivent être recherchées dans l’Antiquité. Les Mystères de la Grèce et de l’Égypte possédaient dans leurs rites d’initiation les mêmes préceptes dont le plus important était gravé sur la principale porte du Temple de Delphes. Le nom de la capitale de la France viendrait de cette grande figure du panthéon égyptien. PARIS découlerait de BAR-ISIS (la barque d’Isis), parce que la première représentation de la Dame en Noir serait arrivée sur un navire remontant la Seine jusqu’à l’île de la Cité.

Cela expliquerait, de plus, pourquoi le blason de la ville porte un bateau dans ses armes. Evidemment cela n’est pas l’explication officielle. Paris a incontestablement deux histoires. Celle que l’on apprend dans les manuels ou les guides touristiques et l’autre, aussi vieille que la ville, celle des événements insolites, des sortilèges et des messes en secret. Cette «Dame en Noir» n’est absolument pas une africaine, le culte de la Reine Mère n’est pas exclusif de l’Afrique, mais elle est voilée d’un tissus de couleur noir comme une veuve qui a perdu son enfant.


Devise sur la statue de la déesse Isis / Selkis voilée
Devise sur la statue de la déesse Isis / Selkis voilée

 

Les anciennes chartes de Sainte-Geneviève et de Saint-Germain-des-Prés en font mention. Elles disent que CLOVIS et CHILDEBERT, leurs fondateurs, leur ont assigné les dépouilles d’ ISIS et de son temple. Il est souvent signifié, dans les chroniques les plus anciennes de la capitale, qu’ ISIS, maîtresse de la doctrine ésotérique et de tous les arts de la magie, a été vénérée à PARIS soit d’abord dans l’île de la Cité même, à l’emplacement de NOTRE-DAME, soit sur les lieux où fut édifiée par la suite l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés.

Le moine Abbon, de ce cloître, considère ISIS comme la première protectrice des Parisiens dans un poème écrit au lXe siècle sur le siège de la ville par les Normands. D’ailleurs, le maître d’oeuvre de la cathédrale n’omettra point par la suite de la représenter en bonne place, au portail Sainte-Anne, sous les traits d’une femme portant le thyrse. La Vierge, autre Grande Mère mythique, n’aurait donc fait que remplacer la magicienne de la vallée du Nil.

 


Le Culte d’ISIS en Europe (Herculanum, peinture murale, 1er siècle après J-C (Musée National de Naples)
Le Culte d’ISIS en Europe (Herculanum, peinture murale, 1er siècle après J-C (Musée National de Naples)
L’Egyptien de la fontaine de la rue de Sèvres
L’Egyptien de la fontaine de la rue de Sèvres
Alignement du Louvre aux Arches en passant par l’Obelisque. Route solaire / Ecliptique
Alignement du Louvre aux Arches en passant par l’Obelisque. Route solaire / Ecliptique
La Pyramide du Louvre, Constellation des Poissons
La Pyramide du Louvre, Constellation des Poissons
Un des sphinx de la fontaine du Châtelet à Paris
Un des sphinx de la fontaine du Châtelet à Paris

 

Le Culte d’ISIS en Europe (Herculanum, peinture murale, 1er siècle après J-C (Musée National de Naples)

 

Ce n’est pas aussi simple. En effet, la première culture du paléolithique supérieur est l’Aurignacien, qui s’étend de 35.000 à 20.000 av. J.-C. Les oeuvres marquantes de cette période (avec toutes ses sous-périodes) sont les célèbres fresques de Lascaux d’une part, et les « VENUS » stéatopyges de La Gravelle d’autre part. La Vénus de Voronej est datée stylistiquement du paléolithique supérieur autour de 29.000 AV JC. L’Egypte ne serait donc qu’un passage et la continuation des anciens cultes.

Les cartes du haut moyen-âge mentionnent le PARISIS à savoir en gros une large zone concentrique comprenant l’antique Lutèce, et CESAR mentionne le peuple dit des parisii. De ce nom donné par CESAR, on nomma ensuite la ville qui se nomma du temps de l’hégémonie celte, d’un nom noté Lutèce en Latin mais dont nous avons tout lieu de penser qu’il associait le nom de Lug et celui de la Séquana, nom celte de la Seine.

CESAR parle d’un culte rendu à ISIS, déesse égyptienne, à l’embouchure de la Loire, c’est à dire non loin de la Seine. Il est possible que des Grecs ayant navigué et exploré de nombreuses région, aient adopté le culte d’ ISIS, plutôt que des celtes aient adopté un tel culte. Des éléments étrangers avaient introduits en Gaule, du côté de l’embouchure de la LOIRE le culte des mystères d’ ISIS, ensuite retrouvé dans la région de LUTECE.

  

Le nom des PARISII ne sonne pas du tout CELTE, il est probable que le peuple installé dans cette région soit le même que celui installé au plateau de Langres : les lingons. César devint-il adepte du culte d’ISIS ? A partir de 48, lorsqu’il annexa l’Egypte à l’empire romain et devint amant de Cléopâtre.

CESAR avait justement une compagne gauloise au pays des lingons, compagne dont il eut un fils qu’il reconnut, ce qui lui donnera un arrière-petit-fils qui n’est autre que Sabinus (passé dans la légende avec son épouse Epona, du fait de leur amour) , qui fomentera une révolte contre Rome sous l’empereur Vespasien. Ce serait donc bien CESAR qui aurait fondé le culte d’ ISIS en Gaule, et l’aurait implanté à Lutèce, donnant à la zone comprenant Lutèce, un nom évoquant ISIS. Le nom de Paris vient donc du culte d’ ISIS.

 

Représentation de HATHOR (cours carrée du Musée du Louvre)
Représentation de HATHOR (cours carrée du Musée du Louvre)
   L’Arche Royale et son nuage dans le quartier de la Défense
  L’Arche Royale et son nuage dans le quartier de la Défense

Tête du Faucon / Phénix des buttes Chaumont
Tête du Faucon / Phénix des buttes Chaumont
Croix Egyptienne ANKH en plein cœur de Paris
Croix Egyptienne ANKH en plein cœur de Paris
Tombeau de Napoléon en forme de Sarcophage
Tombeau de Napoléon en forme de Sarcophage
Un sphinx verdâtre à tête de femme, vestiges du culte d’ ISIS pratiqué à Paris
Un sphinx verdâtre à tête de femme, vestiges du culte d’ ISIS pratiqué à Paris
Statue de la liberté à Paris. Ishtar / Vénus
Statue de la liberté à Paris. Ishtar / Vénus
Projet de la Tour Triangle des Poissons (quartier de la Défense à Paris)
Projet de la Tour Triangle des Poissons (quartier de la Défense à Paris)

 

 Ainsi, le nom même de la ville de Paris semble provenir de ce lien avec ISIS. Selon le professeur Pierre Hubac qui reprend une certitude napoléonienne, «Le nom même de Parisii pourrait bien signifier  » TEMPLE D’ISIS « , car il existait au bord du Nil une citée de ce nom et l’hiéroglyphe per figure sur l’enceinte d’un Temple de l’Oise». En fait, comme le souligne le professeur Cheikh Anta Diop, les premiers habitants du lieu actuel où se trouvent Paris, la capitale de la France, portaient le nom de PARISII, sans raisons apparentes :

« Le culte d’Isis, comme on le voit, était très répandu en France, en particulier dans le Bassin Parisien ; il y avait partout des Temples d’Isis, selon la terminologie occidentale, mais il serait plus exact de dire « Maison d’Isis », car des dits temples étaient appelé en égyptien « Per », lequel mot signifie exactement en égyptien ancien, comme en valaf actuel, l’enclos qui entoure la maison.

Paris résulterait de la juxtaposition de PER-ISIS, mot qui désigne effectivement des villes d’Egypte, comme le remarque Hubac (d’après l’historien G. Maspéro).

 

Il existe en France, une très longue tradition orale, écrite et religieuse, associant l’origine du nom « PARIS » au nom de la déesse ISIS. Cette tradition affirme que le 1er site religieux sur Paris, fut un temple d ISIS, sur la rive gauche de la seine (Saint-germain des Prés). Le 2ème temple serait celui du dieu THOT(Hermes / Mercure) sur l’actuel rue Saint-Jacques. ISIS et THOT étaient considérés comme les «messagers des dieux» et des «gardiens des carrefours».

On rencontrait fréquemment leur image à la croisée des chemins, et dans les forêts. Un temple d’ ISIS serait devenu l’actuelle église de saint-germain-des près. Le temple de THOT serait devenu l’église de Notre Dame des champs. Il existerait aussi un Temple dédié à OSIRIS (Jupiter).

Une grande statue d’ ISIS sur sa barque fut longtemps conservée dans l’église Saint-Germain-des-Prés, jusqu’à ce qu’un prêtre la détruise à coup de pioche au 18ème siècle. La nef ornant les armoiries de la ville de Paris ne serait autre que la barque d’Isis, tandis que la devise de la ville « Fluctua Nec Mergitur » rappellerait la navigation héroïque des suivants d’ HORUS, mais aussi celles des initiés circulant dans le secret des temples. Les touristes curieux seront donc étonnés de trouver dans une cour de la rue du Cherche-Midi, un sphinx verdâtre à tête de femme, vestiges du culte d’ ISIS pratiqué à Paris.

 

Notre-Dame de Paris était l’emplacement du temple d’Isis à l’époque romaine :

En 1163, le site du Temple d’Isis sera le lieu de la construction de Notre-Dame de Paris, devenue «l’église parisienne des rois d’Europe». La statue originale d’Isis a été conservée à l’abbaye Saint-Germain jusqu’en 1514, date à laquelle l’archevêque de Meaux la fit détruire.

Les archéologues modernes confirment que cet endroit a été le premier site découvert sous le règne de l’empereur romain Auguste (27 av. J.-C. 14 ap. J.-C.), ce qui en fait essentiellement un lieu fondé sous l’Empire romain et la Pax Romana, qui a presque toujours été gouverné par un envoyé de César.

Le 10 novembre 1793, il y eut une activation de la «Déesse de la raison et de la liberté» dans l’église Notre-Dame de Paris :

Paris, France — La Déesse de la Raison transportée dans les rues de Paris.

C’est ce jour-là, le 10 novembre 1793, que la Convention révolutionnaire française proclame l’investiture d’une déesse de la raison et d’un nouveau culte parrainé par l’Etat destiné à remplacer le christianisme catholique. L’image de la divinité a été installée sur le grand autel de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

De courte durée, le culte athée de la déesse fut supprimé sur ordre de Maximillien Robespierre, qui était lui-même un déiste, et qui voulait un culte de l’être suprême au lieu du culte athée de la raison…

Mais aujourd’hui encore, il existe toujours un groupement ésotérique de la capitale qui affirme être en possession du savoir druidique depuis les premières décennies de notre ère. A dates fixes, ses membres, par ailleurs gens en place et hauts responsables, se réunissent dans la crypte de Notre-Dame, où l’on a jadis adoré les dieux celtes. D’autres groupes initiatiques à Paris se réclament de la magicienne, qui fut peut-être la déesse tutélaire de la ville.

 

Conclusion et spéculations :

Les raisons de cet événement sont donc très probablement :

1 ) Détruire un lieu dont dont les fondamentaux (infiltré par la suite) ont à voir avec l’ancrage d’énergie de la Déesse et du féminin sacré qui sont les ennemis numéro 1 de la Cabale multimillénaire.

2 ) Empêcher certains groupes initiés aux mystères de la Déesse, qui se réunissent encore aujourd’hui, de pratiquer certains rituels dans Notre-Dame.

3 ) Une atteinte énergétique à la conscience collective amplifié par les médias. Il suffit de voir comment beaucoup de gens sont en «état de choc» même parmi les athées et même pour les gens à qui cela ne «représente que des briques»

4 ) Une diversion politique au moment où la farce du «grand débat» se termine. Permettant un simulacre compassionnel de Macron pour ré-hausser son «capital sympathie»

D’autres raisons ou orientations de réflexion arriveront sûrement par les meilleures sources habituelles ( Cobra et autre ) qui pourront sans doute nous éclairer.

Rappelons que la mosquée al-Aqsa à Jérusalem a brûlé en même temps que Notre-Dame de Paris.

L’état profond / Cabale devient complètement folle à mesure que leurs plans subissent échec sur échec (Syrie, Ukraine, Venezuela, Russie, perte d’influence en Europe, nouveau système financier de l’Est qui émerge, etc.) Mais ce genre d’événement doit être pris pour ce qu’il est à savoir des actes désespérés et une panique annonçant une chute très prochaine.

Source : http://secretebase.free.fr/complots/edifices/paris/paris.htm et https://gnosticwarrior.com/the-parisii-of-isis.html + Ajouts personnels

 

En votre âme et conscience,

Marie Ange

16/04/19


Commentaires: 2
  • #2

    Robinet O (lundi, 22 avril 2019 11:38)

    voici ma vision et ressentie, ainsi que le message laissé il y a 6 jours sur le site de Bérengère https://www.youtube.com/watch?v=FWzU2QJtJzs&t=2s

    Oui actualité brulante ! et aussi dramatique que soit cette perte inestimable, nous indique t-elle pas aussi la fin d'un monde, la fin de l'emprisonnement dogmatique religieux ? l'ère du poisson a commencé avec la naissance du Christ (l'ère du poisson chrétien est terminée). Nous entrons dans l'ère du verseau (nouveau monde)... le christ est en nous pas à l'extérieur. Croire en nos capacités intérieures, reprendre notre pouvoir en nous ! et non pas en le donnant à l'autre ! (Dieu extérieur, élu, mais aussi politique) et je crois que qq part l'action des GJ nous indique une voie nouvelle de reprendre ce pouvoir, notre pouvoir et arrêtons de refiler le paquet à l'autre, la faute à l'autre. Apprenons à reprendre notre responsabilité dans tous les domaines de nos vies ! Bref ! c'est mon ressenti !

    Sur les photos de Notre Dame vue du ciel, c'est la croix qui brûle, cela ne vous rappelle rien ?

    Excellent ! oui c'est cela purifié par le feu ! Merci de ton partage !

  • #1

    Cathy MO (vendredi, 19 avril 2019 17:55)

    Voilà ! Le top départ est donné. Grandiose comme symbolisme, le coeur de la France en flamme, et percé par la grande flèche !
    ND est en flamme mais on voit la croix qui brille à l'intérieur, la statue de la Vierge est intact ainsi que la tunique de St Louis bizarre, bizarre !
    Maintenant on va sans doute avoir des jours difficiles mais puisqu'il faut en passer par là avançons avec courage !
    Le meilleur pour tous et toutes.