· 

Soin Expérimental : Jeu 13 déc. : Trouver vibration qui ns protégerait des Virus, Bactéries

 Soin Expérimental

Contre les invasions internes

(Virus, infections, bactéries, et autres envahisseurs de saison)

Jeudi 13 décembre

 

Bonjour à tous,

 

Pourquoi lorsque l’automne s’installe, les infections, virus et autres entrent en nous avec autant de facilité ?

Les facteurs climatiques de l’Hiver bien évidement y sont certainement pour quelque chose, le Froid, le vent, l’humidité, et la sécheresse plus ou moins présents en cette saison.

L’Hiver est la saison la plus éprouvante pour le corps, le manque de lumière et les maladies épuisent progressivement nos batteries.

L’organe associé et le plus sollicité en Hiver est le Rein.

Il joue dans le corps le rôle de batterie, il est LA source de toutes les énergies Yin et Yang. Il les stocke, les conserve et les redistribue quand le corps en a besoin.

Quant à l’extérieur il nous faut combattre tout les éléments. On apprécie de rentrer à la maison, chez soi, en soi pour se poser, reposer, dormir comme le conseille la Médecine Traditionnelle Chinoise. Il n’y a finalement pas si longtemps les Hommes réglaient encore leurs activités en fonction des saisons. 

Les paysans qui travaillent beaucoup plus en été se levaient tôt et se couchaient tard, profitant ainsi des longues journées pour effectuer tous les travaux des champs. L’hiver, ayant moins de travail, ils récupéraient en se levant plus tard et en se couchant plus tôt.

La rigueur de l’hiver impose le recentrage et l’intériorisation, le retour aux vraies valeurs ? Ca tombe bien, Noël est là pour nous ramener à la famille, au sacré, à la spiritualité, puis les fêtes de début d’année, on invite, célèbre, partage, renoue, etc, etc.…

Alors dans tout ça pourquoi virus, infections et autres ?

Et bien revenir à l’intérieur, c’est aussi se retrouver face à ce qui me dérange, ce que je n’ai pas digéré, avalé, accepté, ce que je n’ai pas voulu voir dans la période du poumon parce que ça me rendait trop triste, me mettait en colère (période foie), ou faisait soucis (Rate).

Là, je n’ai pas franchement le choix, le rein n’en veut pas et si je ne profite pas de cette période, je risque de me le retrimbaler l’année qui arrive, et vlan re-colère au printemps, voir allergies, hépatites, et toutes conséquences du foie comme les problèmes de vue, oeil et autres.

Puis la rate, le soucis qui risque de s’affirmer un peu avec des problèmes de pancréas ou d’estomac et la suite nous amènera à l’été et les problèmes de coeur, agitations, soupir, non joie, voir crise cardiaque et bien sûr tout les soucis circulatoire, tensions etc, etc….

Alors on commence mieux à comprendre l’importance de chaque saison, mais surtout de ce quelles nous permettent de travailler. On prend donc les choses aux sérieux et acceptons les petits inconvénient en s’y adaptant.

J’attrape un rhume, JE ME REPOSE. Je prends le temps de me soigner, naturellement bien-sûr. Je prends aussi et plus que jamais soin de mon corps. De toutes façons les médicaments allopathique ne feront pas mieux (c’est pas moi qui le dis c’est les médecins eux-mêmes). Le monde continuera de tourner sans moi.

Je m’interroge :

  • Qu’est-ce que je n’ai plus envie d’assumer et qui fait que je me rends malade pour y échapper ?
  • Suis-je fatiguée et pourquoi je ne m’autorise pas le repos indispensable ?
  • Je tousse : qu’est-ce qui m’étouffe dans ma vie, mon quotidien ?
  • La gastro me dit que je ne peux plus gérer, et pourquoi je veux gérer ?

Autant d’inconvénients que de questions qui nous en disent long sur nous mêmes et la/les situations qui nous préoccupent.

Est-il possible de passer un hiver sans soucis de santé quand même ?

Oui ! je vous rassure, même au top.

Crever l’abcès avant qu’il se mette en avant, aborder les questions compliquées avec nos proches/professionnel/amical avant quelles ne deviennent envahissantes, lâcher prise aussi souvent que possible et prendre soin de soi.

Méditations, célébrations, offrandes, prières, tout ce que vous voulez pourvu que ça vide le sac émotionnel, balades dans la nature, marche active, sport en groupe, le week-end, voyages, etc, etc…. Autant d’idées que de personnes pour libérer nos tensions polluantes et perturbatrices, faire circuler l’énergie dans notre corps afin quelle recharge nos batteries pour le nouveau cycle qui arrive.

Alors amis (ies) du net pourquoi un soin

si nous sommes capables de nous débrouiller seuls ?

Et bien parce-que parfois certaines passent moins facilement que d’autres, sont plus anciennes que d’autres et que justement on a du mal à s’en défaire. C’est celles qui vont nous travailler, rendre malades, celles qui vont faire qu’on se sent mal dans sa peau, que l’on est souvent injuste avec nous-même et aussi avec les autres.

Tout ça qu’on le veuille ou non fait baisser notre taux vibratoire, et plus il est bas, plus nous avons des chances de tomber malade. Ce soin n’est pas un soin comme on peut le penser, il ne s’agit pas là de travailler les mémoires associées. Non il s’agit de trouver ici une vibration qui pourrait nous libérer de ces invasions externes, une vibration suffisamment haute pour que les virus et autres ne puissent nous atteindre.

Rien de nouveau, magique ou incroyable, cela est utilisé depuis longtemps et sur une multitudes de domaine ( regardez dans la reproduction si la température est plus ou moins haute nous aurons plus ou moins de femelles ou mâles). C’est pareil ici, il nous faut monter notre taux vibratoire pour ne pas être atteint(e)s.

RECHARGER ENSEMBLE  NOS BATTERIES QUE SONT NOS REINS

C ‘est  aussi simple que ça. En le faisant à plusieurs, nous aurons beaucoup plus de chance de réussite. Nos canaux centraux réunis apporteront plus d’énergie et nos batteries (reins) vont faire le plein.

Plus nous serons nombreux mieux ce sera, alors invitez amis (ies) frères, soeurs, pères, mères, etc, etc….

Rendez-vous donc le 

Jeudi 13 décembre

Soin Expérimental

Contre les invasions internes

(Virus, infections, bactéries, et autres envahisseurs de saison)

 

Bien à vous dans la joie de la découverte.

 

Corinne Lebrat

Commentaires: 0