· 

Articles sur le Pérou ou en corrélation

Tous ces articles partagés sont des suggestions.

 

A chacun d'en tirer son interprétation... ;-)

Extrait :  livre de Louise Aurélia Jones  "Telos tome III"

".....Six kilomètres sous la montagne de Machu Picchu au Pérou, un  mot quechua qui signifie "vieille montagne", une civilisation hautement évoluée réside dans une merveilleuse cité de lumière, également nommée Macchu Picchu. Celle-ci ressemble à Telos en plusieurs points, et sa population incarne également la conscience de la cinquième dimension Cette ville existe presque aussi longtemps que la cité lémurienne. Disons qu'elle est plus récente de deux mille ans seulement. Néanmoins, l'histoire de notre civilisation est différente et je vais vous parler de deux périodes marquantes.Voyez-vous, à une certaine époque, et pendant quelques éons, parallèlement à l'ère de la Lémurie, nous vivions à la surface, formant de minuscules communautés de lumière où régnait une authentique fraternité, là où se trouve actuellement la ville de Macchu Picchu.Puis, il y eut une augmentation de la négativité à la surface de la Terre.

L'obscurité et la violence sévissaient de plus en plus intensément. Finalement avec l'engloutissement du continent de la Lémurie, puis de celui de l'Atlantide, nous avons pris conscience que la paix et la beauté que nous goûtions étaient sur le point de prendre fin.

Il devint alors impératif pour nous de reconstruire notre cité à l'intérieur de la Terre, tout comme les Télosiens l'avaient fait avant nous. Nous souhaitions aussi façonner une cité de lumière pour recevoir d'autres membres de la civilisation inca qui ascensionneraient éventuellement vers la cinquième dimension..................

Notre cité souterraine fut d'abord habitée par notre peuple, la civilisation inca ascensionnée. Peu à peu, quelques scientifiques lémuriens et atlantes se sont joints à nous et sont nous venus grossir nos rangs. .....La population de notre cité compte désormais un peu plus d'un million d'habitants. Ce qui nous différencie de Telos, c'est que la communauté intra-terrestre de Machu-Picchu se compose de trois cultures différentes.......

Il y eut ensuite une autre période importante....Comme vous le savez bien, il a quelques centaines d'années, les conquérants espagnols envahirent l'Amérique du Sud et anéantirent sauvagement la presque totalité des merveilleuses sociétés qui y vivaient à l'époque.Mus par une impérieuse avidité à s'emparer de tout l'or sur lequel ils pouvaient mettre la main, les conquérants espagnols ne respectèrent rien ni personne. A l'époque, il y avait une communauté inca paisible, prospère et d'un niveau d'évolution supérieur qui habitait à la surface de Macchu Picchu. Quand les bains de sang et les ravages perpétrés par les Espagnols commencèrent, ils furent invités à se joindre à notre cité.. Ils ont également emporté avec eux leurs trésors et se sont installés à l'intérieur de la Terre. A ce jour, ils sont toujours ici. ....."

Extrait : King, Godfré Ray. Les Mystères dévoilés (French Edition) (Emplacements du Kindle 3057-3062). Éditions du Nouveau Monde. Édition du Kindle.

"Les Mystère dévoilés" en relation avec la splendeur passée de l'Amérique du Sud, 

avec l'or, avec l'Etre Suprême, avec l'Atlantide, avec le lac Titicaca ...... et la splendeur à venir de L'Amérique.

De la splendeur des temps passés est restée la légende de "l'El Dorado" laquelle a voué à la perte l'avidité des chercheurs d'or en Amazonie à la recherche de la "cité d'or" à travers les siècles. 

Quelques citations du livre en hommage à l'Amérique :

1) Au centre de cette salle se trouvait une table en jade véritable d'environ quatre mètres sur un mètre vingt, montée sur des pieds de bronze doré. Près de la table, il y avait quatorze chaises en jade avec des pieds garnis d'or, un fond incurvé et un dossier finement ciselé. 

Sur le haut de chaque dossier de chaise, un beau phénix en or, les yeux sertis de diamants jaunes, semblait monter la garde. Cet ornement symbolisait l'immortalité de l'Âme et l'Être Divin Parfait que chaque individu devient alors qu'à travers le feu de la souffrance il se dégage des cendres de ses créations humaines.

Ce fut l'un des temples les plus splendides de cette période. Aucune dépense ne fut épargnée. La partie secrète du temple, construite sous terre, devait être préservée, et, des siècles plus tard, être le témoin de cette prestigieuse civilisation. À l'époque de sa construction, vous le saviez; aussi, le grand Maître d'Ascension de la Cité d'Or qui dirigeait le projet donna des directives précises qui furent suivies à la lettre. 

  L'extérieur était en pierres massives, et certaines sont encore visibles parmi les ruines. L'intérieur

était décoré de marbre, d'onyx et de jade. Celui-ci venait d'un endroit secret des Andes qui jamais n'a été révélé à personne. Les couleurs de la décoration intérieure n'étaient que grâce et beauté, avec surtout de l'or, du pourpre, du rose et du rose pâle. Le Sanctuaire intérieur était en or avec des dessins d'ornement pourpres et blancs. La chaise de cérémonie de la prêtresse était également en or. C'est ici qu'était maintenu le foyer de Puissance spirituelle qui rayonnait sur tout l'empire et son peuple. Après ces explications préliminaires, entrons maintenant dans le temple souterrain à l'intérieur duquel une salle est demeurée intacte parmi les ruines de ce qui fut autrefois une splendeur.".............

2)......"le moment fatidique arriva. Le soleil s'obscurcit et une terreur affreuse remplit toute l'atmosphère. Au coucher du soleil il y eut de violents tremblements de terre qui transformèrent les édifices en un véritable chaos. Le continent aujourd'hui appelé Amérique du Sud perdit son équilibre et bascula vers l'Est, engloutissant toute la côte orientale à cinquante mètres sous l'eau. Elle resta à ce niveau pendant plusieurs années, puis remonta lentement pour demeurer à près de vingt mètres de sa position initiale. Ces mouvements provoquèrent l'élargissement de l'Amazone. Auparavant, le fleuve avait une largeur de vingt-neuf kilomètres; il était plus profond qu'aujourd'hui et navigable sur toute sa longueur. Il coulait depuis ce qui est aujourd'hui le Lac Titicaca, au Pérou, jusqu'à l'Océan Atlantique. À une époque encore

plus ancienne, un canal avait été construit entre l'Océan Pacifique et le Lac Titicaca formant, avec l'Amazone, une voie navigable entre les deux océans. À cette époque le continent s'appelait Mérou, d'après le nom d'un grand Maître Cosmique dont le principal Foyer d'activité était et se trouve encore au Lac Titicaca. Le nom 'Amazone' signifie 'destructeur de bateaux'; il a été conservé au cours des siècles depuis l'époque du cataclysme mentionné plus haut. Le basculement de l'ensemble du continent sud- américain explique bien des conditions qui existent sur sa côte occidentale et que les géologues n'ont pu clarifier à partir des données scientifiques actuellement disponibles. ............................

3) "L'Amérique a un destin important pour les autres nations de la Terre, et Ceux qui veillent sur elle depuis des siècles veillent toujours. Grâce à Leur Amour et à Leur Protection, elle atteindra son but. Amérique! Les Maîtres qui ont fait leur Ascension vous aiment et vous protègent. Amérique! Nous vous aimons.   "Plus tard, lorsque vous aurez rejeté certaines entraves intérieures qui s'accrochent comme des moisissures et vous vident de votre force comme des vampires, vous connaîtrez une forme similaire de gouvernement. Enfants bien-aimés d'Amérique, ne vous découragez pas quand les sombres nuages semblent bas. Chacun vous fera voir sa doublure d'or pur. Derrière chaque nuage

apparemment menaçant se trouve la pure Lumière cristalline de Dieu et de Ses Messagers - les Maîtres d'Ascension, d'Amour et de Perfection - qui veillent sur l'Amérique, le gouvernement et son peuple. Je le dis encore: "Amérique! Nous vous aimons."  "L'une après l'autre, de grandes âmes éveillées se manifestent, qui deviendront clairement conscientes de la Puissance de l'Être Suprême qui est en elles; ces individus occuperont des postes officiels dans les gouvernements. Ils seront davantage intéressés au bien-être de l'Amérique plutôt qu'à leurs ambitions et à leurs fortunes personnelles. Ainsi, un nouvel Âge d'Or régnera sur Terre et durera un éon."

A lire : ADN mitochondrial : 

http://elishean-portesdutemps.com/la-restauration-du-genome-mitochondrial/

 

Corinne nous parle de sa prise de conscience après avoir fait un soin :

 

" Voilà une prise de conscience après cet article:  je viens de relire ton article sur l’ADN mitochondrial un détail m’interpelle, en effet il y a quelqus temps, j’ai fait un soin, mais je ne sais malheureusement plus lequel, dedans une chose m’a grandement surprise.
Alors que nous étions sur le dos, je nous ai identifiés dans l’ADN, je le voyais comme souvent depuis quelques mois. Voilà ce qui s’est passé, au début je voyais la spirale habituelle de l'ADN, mais au fur-et-à mesure du soin,  je le voyais changer et devenir des cercles. Je me suis bien demandé pourquoi, et je crois l’avoir précisé à l’antenne.
J’ai recontrôlé, et je viens encore de le faire juste avant mon message, je ne peux pas dire si c’est cela, mais ce qui est sûr c’est que avant ce soin, notre ADN, en tout cas le mien et j’imagine celui de tous ceux qui on fait le soin a tourné en spirale, et que maintenant ce sont des cercles comme les ondes sur l’eau, mais plus régulières et plus fortes. »

 

Sur un plan scientifique :

Notre corps est composé d’une multitude de cellules qui sont les éléments fondamentaux de sa structure et de son fonctionnement. On distingue deux formes principales de cellule, les cellules procaryotes et les eucaryotes. Les procaryotes sont les cellules les plus simples et ont probablement été la première forme de vie sur Terre. Les eucaryotes (du grec eu : bien et Karuon : noyau, qu’on peut traduire par « celles qui possèdent un vrai noyau ») sont des cellules plus complexes contenant un noyau et généralement des mitochondries. 
 
Les mitochondries (en grec motos : fil, chondros : granule) sont des éléments qui s’apparentent à des cellules simples comme les procaryotes et qui jouent un rôle déterminant dans la production d’énergie et le cycle cellulaire (duplication, encodage, programmation de leur mort (l’apoptose). 
Les motochondries  possèdent un ADN spécifique appelé ADN mitochondrial qui est noté ADNmt. L’ADNmt est en partie responsable de la programmation des cellules. 
Chez l’être humain, il n’a pas la forme habituelle de la double hélice qu’on connait bien maintenant, mais celle d’un cercle, de plus sa transmission est uniquement matrilinéaire. Tous, aussi bien les femmes que les hommes, ne possédons que le génome mitochondriale de notre lignée féminine. L'ADNmt de nos pères ne nous est pas transmis contrairement à l’ADN nucléaire qui est constitué pour moitié de celui de chacun de nos parents. 
Les mitochondries sont impliquées dans des maladies comme les retards mentaux, les problèmes cardiaques, le processus de vieillissement ou de dégénérescence comme certaines maladies génétiques dites mitochondriales, les cancers, la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer …
 

Sur un plan symbolique :

La Vesica Picis, ou « vessie du poisson » est une figure géométrique résultant de l’intersection de deux cercles de même diamètre et dont la circonférence passe par le centre de chacun d’eux. La vessie est le lieu de l’inconscient et du lâcher prise dans les médecines traditionnelles. Le poisson est en relation avec nos origines les plus lointaines comme en témoignent beaucoup de mythes. C’est l’un des symboles, avec le serpent et le capricorne, du dieu sumérien Enki, le Maître des eaux. On retrouve la forme du têtard/serpent dans tous les stades de constitution de l’être humain, le spermatozoïde, l’embryon, la colonne vertébrale, l’ADN nucléaire, Ida et Pingala. Le poisson est également le symbole du Christ (cf adombrement de Jésus dans le Jourdain), de la vie issue des eaux primordiales. La vessica piscis est aussi une représentation symbolique de la division cellulaire par duplication de la cellule originelle, ce qui nous renvoie à la notion de parthénogénèse, mais aussi d’ADN mitochondriale, et à un niveau vibratoire à la notion « d’univers parallèles » (c’est-à-dire d’autres dimensions sur d’autres fréquences vibratoires) que les physiciens mettent peu à peu en évidence (cf : physique quantique, théorie des cordes et du dédoublement du temps) ou d’univers double ou jumeau. Tout comme l’être humain est constitué d’un corps physique et de corps subtils (souvent nommés : ethérique, astral, mental, causal, bouddhique et divin), il a une réalité physique et une autre spirituelle (du monde de l’esprit). L’intersection des deux cercles est appelée mandorle ou amande. C’est le symbole de l’amour divin. C’est la forme du sexe féminin, qui est la porte du Temple Sacré de la femme. C’est par cette porte que l’homme accède à la vie au moment de sa naissance, et à l’immortalité s’il pratique la sexualité sacrée préconisée dans le tantrisme ou le taoïsme. L’être divin (réalisé, illuminé, éclairé) a accès à ces autres dimensions par le biais de ses perceptions extra-sensorielles. Il fait le lien entre les différents mondes, pour guérir, aider ou guider ses frères et sœurs moins avancés en conscience. C’est ce que symbolise le Christ dans la mandorle sur les tympans des églises et des cathédrales.

Le mot vierge vient de l’indo-européen varg qui signifie vigueur, du sanscrit ūrg, force, du grec orgaô, enfler ou orgê, élan. Le mot grec parthénos (traduit en latin par virgo/vierge), désignait une jeune femme non mariée, c’est-à-dire libre d’engagement avec un homme (ce qui n’impliquait pas qu’elle n’ait eu aucune relation sexuelle). Parthénos donnera le mot parthénogénèse qui désigne la capacité d’un gamète femelle à se diviser sans passer par la fécondation d’un gamète mâle. On retrouve cette particularité notamment chez certains amphibiens, reptiliens ou insectes comme les abeilles.

(extrait de « Qui sont ces dieux qui nous ont apporté l’écriture ? » Véronique Sabard, à paraître)

Sources : Wikipédia
Daniel Meurois, La livre secret de Jeshua, Tome 1 & 2, Le Passe-Monde, Québec, Canada, 2016/2018
trad.  Jean Bottéro, L’épopée de Gilgamesh, Gallimard, Paris, 1992
trad.  Jean Bottéro & Samuel Noah Kramer, Quand les Dieux faisaient l’Homme, Gallimard, Paris, 1993
Drunvalo Melechizédek, L’ancien secret de la Fleur de Vie» Tome 1 & 2, Ariane, Outremont Qc, Canada, 1996 & 1997
Le livre des Symboles – Taschen, Cologne, Allemagne, 2011
  sous la direction de Michel Cazenave, Encyclopédie des symboles, Le livre de Poche, Paris, 1999
Gérard de Chapeaux & Dom Sébastien Sterkx, Le monde des symboles, Zodiaque, Saint-Léger-Vauban,1980
Jean Chevalier & Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles, Robert Laffon/Jupiter, Paris, 1997
R.A. Schwaller de Lubicz, Du symbole et de la symbolique, Dervy, Paris, 2016
Commentaires: 0