· 

Pérou !! Pérou !! Quelques infos supplémentaires...

En vue et pour bien comprendre notre voyage au Pérou j’ai trouvé intéressant de m’informer un peu. Je n’ai aucun mérite les informations ci-dessous sont issues du site Wikipédia et www.altine.fr. Ils nous permettent de mieux comprendre où nous allons.

Il est évident que notre voyage sera très différent de la vision des autres touristes, même s'il fait partie d'un circuit organisé. 

Le groupe avec lequel je  pars a un programme supplémentaire totalement « énergétique ». J’entends par là l'ouverture de nos sens à 100%, donc ce voyage sera imprévisible, inattendu. Ce sera la découverte totale d’un lieu chargé d’histoires, de mémoires. Et qu’on le veuille ou pas elles ont une profonde influence sur nous-mêmes ici à des milliers de kilomètres.

Je vous le rappelle, cela concerne nos mémoires "d’avoir, de soif de biens, d’accumulation des choses et de faux besoins" que nous croyons indispensables voir vitaux.

Se sentir libre de ne plus porter, de ne plus exister pour avoir, de ne plus s’imposer de posséder.

Avez vous pensé un jour à la vie que nous aurions si nous étions libérés de ces mémoires ?

Je suis sûre que l’indispensable tient dans une petite valise, un sac-à-dos.

Et cela voudrait dire aussi plus de taxes, plus d’impôts, ou un minimum, du boulot pour tous (puisque moins de besoin, moins de travail) moins de stress, d’obligations, 

Du temps pour vivre !

Alors allons y commençons par le début, parce que moi j’étais un peu perdue.

Tout d’abord le Pérou c’est le pays de qui avant les Péruviens ?

Mayas, Aztèques ou Incas : ne mélangeons pas tout !

  • Les Mayas ont dominé une région située autour de l'actuel Mexique du IVe au IXe siècle.

A cette époque en France, c'est le début du Moyen-Age.

  • Les Aztèques, quant à eux, se sont développés dans la même région mais beaucoup plus tard : à partir du XIVe siècle.

A cette époque en France, c'est la Renaissance.

  • Les Incas ont vécu à la même période que les Aztèques mais n'ont jamais été en contact direct avec eux. En effet, les Incas vivaient plus au Sud. Prenant naissance dans la région de Cusco au Pérou, cet empire s'est étendu du Sud de l'actuel Équateur jusqu'au centre du Chili. L'empire inca s'est étendu sur une superficie équivalente à la France, la Suisse, l'Italie et les Pays Bas réunis. 

Ok donc nous sommes chez les Incas. Et eux ils sont arrivés comment ?

Selon la légende de Manco Capac et Mama Ocllo, les Incas descendent de Manco Capac. Plusieurs versions de cette légende en font la création de Viracocha et de Inti, le dieu du soleil, le faisant naître près de Cuzco (légende de Pacaritambo) ou sortir du lac Titicaca avec sa sœur-épouse Mama Ocllo, envoyés par Viracocha, le dieu créateur, pour apporter la civilisation aux hommes après le grand déluge qui avait tout dévasté.

Selon cette dernière version, ils voyagèrent jusqu'à ce que le bâton magique en or de Manco s'enfonce totalement dans la terre pour leur désigner le lieu où s’établir, la terre de ce lieu serait suffisamment riche pour les accueillir. 

Tiens tiens, ça me rappelle un truc en Egypte ça ?

C'est là qu'ils fondèrent la première ville inca qui deviendra Cuzco, c'est-à-dire le « nombril » en quechua.

Tiens donc encore une fois !

À leur arrivée dans la région de Cuzco, les Incas ne sont qu'une tribu parmi d'autres dans une confédération locale, occupant dans un premier temps un rang subordonné. Leur position de chefs militaires dans la confédération leur permet de gagner progressivement de l’influence.

Finalement, à la mort de Capac Yupanqui, Inca Roca s'empare du contrôle de la confédération.

En 1532, 180 conquistadors espagnols débarquent et commencent la conquête de l'empire inca. Bien que peu nombreux face aux armées incas, cette conquête est très rapide.

La conquête espagnole s'accompagne de nombreux pillages et de massacres. La colonisation qui s'ensuit engendre une catastrophe démographique majeure, la population de l'empire inca, estimée entre 12 et 15 millions de personnes avant la conquête, est d'environ 600 000 un siècle plus tard. 

L'exploitation des indigènes et leur manque de défenses immunitaires contre les maladies apportées par les Espagnols en sont les principales raisons.

Prisonnier de Pizarro, Atahualpa lui donna tout son or en échange de sa libération. Pizarro prit l'or mais fit malgré cet accord exécuter l'empereur le 29 août 1533.

La colonisation espagnole et l'évangélisation catholique ont rapidement fait décliner les religions des Incas. Si certaines formes subsistent aujourd'hui notamment sous forme d'animisme, la plupart des informations que l'on possède à ce propos sont issues de témoignages indirects, plus ou moins biaisés. On possède par ailleurs très peu d'informations sur le système religieux en-dehors des Andes, les populations ayant rapidement décliné avant même l'évangélisation.

Dans les Andes, de nombreuses communautés se réclamaient originaires ou descendantes de tel lieu sacré, de telle étoile ou de tel animal. Les empereurs, descendants directs de Manco Capac, sont appelés Sapa Inca (littéralement "inca unique"; ou encore Intip churin: "fils du soleil", titre adopté par le neuvième empereur Pachacutec). Ils sont vénérés comme des demi-dieux fils du soleil (Inti ou Tahuantinsuyu en quechua). L'inca roi donnait la loi d'une manière absolue, car il la recevait du Soleil, son père, et ne se trompait jamais, il résidait à Cuzco et transmettait directement ses ordres aux quatre incas, vice-rois des quatre parties de l'empire. 

Dans chacune de ces parties se trouvaient trois conseils : un pour la guerre, un pour la justice, un pour l'administration économique. 

Pour leurs contemporains, les victoires militaires et la politique éclairée des souverains incas semblent confirmer cette origine merveilleuse. Les Incas imposent donc le culte du soleil comme culte officiel dans l’empire.

L'or, symbole du dieu Soleil, était extrêmement exploité pour l'usage des dirigeants et membres de l'élite, non pas en tant que monnaie d'échange mais principalement pour à buts décoratifs et rituels. 

Les Incas ont découvert le vermeil, ce n'est pas un alliage, mais de l'argent recouvert d’or.

La religion dominait toute la structure politique. 

Depuis le Temple du Soleil dans le centre de Cuzco, on pouvait tracer des lignes imaginaires vers les lieux de culte des différentes classes sociales de la ville.

Les pratiques religieuses comportaient des consultations d'oracles, des sacrifices en offrande, des transes religieuses et des confessions publiques. Un cycle annuel de fêtes religieuses était régulé par le calendrier inca extrêmement précis, ainsi que l'année agricole. De part cet aspect et d'autres, la culture inca ressemblait fortement à certaines cultures de la Méso-Amérique tel que les Aztèques et les Mayas.

Les prêtres vivaient dans tous les temples et autres sanctuaires religieux importants. Ils remplissaient les fonctions de devins, sorciers, et médecins.

L'économie est fondée sur la gestion de la main-d'œuvre, sur l'échange d'énergie humaine, sur une sorte de collectivité du travail et nullement sur des échanges de biens ou sur une possession collective des biens. La richesse était liée non pas à la possession des biens mais à l'accès à la main-d'œuvre pour la production de la communauté. Le pauvre étant celui qui possède peu de liens de parenté.

Un autre devoir de chaque membre de la communauté consistait à s'occuper des travaux collectifs. Ce système connaissait cependant des faiblesses : les kurakas abusaient du système, s'enrichissaient et constituaient une nouvelle classe dont les privilèges étaient transmis par héritage.

 

Bien à vous dans le plaisir du partage.

 

Corinne Lebrat 

 

Le prochain article sera sur le programme donné par « les instances célestes »

Remarque : la retransmission des soins commencera seulement à partir du 19 novembre,

pour les raisons suivantes :

- Tout dépendra de la "connexion internet" que Corinne aura sur place pour pouvoir transmettre les Bandes-Sons à Jung-Mi.

- Et Jung-Mi sera en Espagne du 11 au 18 novembre.

 

Mais toute la 1ère semaine, vous pouvez rester en  pensée avec Corinne et Son groupe, et peut-être (sûrement) vous ressentirez déjà des choses. Une façon de se préparer pour les soins que vous recevrez.

 

Merci de votre compréhension.

Commentaires: 0