· 

Quelques nouvelles des événements passés

Quelques nouvelles des événements passés

 

Bien le bonjour à tous,

 

Le chemin à Toulouse me ramène ces derniers, j’en suis ravie. Cela permet de voir un peu les changements sur place.

Et bien je dirais qu’ils sont plutôt positifs : plus de bête qui se nourrit de l’énergie des citoyens de cette belle ville. Il fait bon se promener dans les rues, même si il y a du monde et de l’activité. 

Les choses pour ceux qui y vivent n’ont peut-être pas bien changé. Il est toujours difficile de se garer, ça courre toujours de droite de gauche, les boutiques sont pleines, le soir les rues sont vives, animées, les touristes nombreux.

Mais nous n’avons plus ce qui épuisait, prenait, aspirait, déprimait.

La population de jeunes y est importante. Nous les sentons plus détendus, occupés, libre de leurs pensés ce qui donne une sensation de légèreté sur leur visages.

Dans les boutiques où je suis passée, (les mêmes qu’auparavant) l’accueil était agréable et souriant (ce que nous avions senti perdu les années passées ), une forme de bien-être ou de positivité nouvelle semble avoir pris place.

Mais, je pense que ça pourrait être mieux, j’ai ressenti le besoin de refaire un soin dans le à venir pour aider à la ville à sourire encore un peu plus.

Alors nous verrons, mais peut-être l’occasion de venir cette fois-ci sur place pour ce soin qui sera très différent, ou de laisser « la maison des possibles » Toulousaine faire un petit rassemblement dans ce but.

Pourquoi pas un pique-nique sur les bords de la Garonne. Ce serait l’occasion de se rencontrer en toute convivialité.

Qui dit Toulouse en partant de la Drôme, dit passage inévitable à Carcassonne.

Alors quelle m’appelait à chaque passage, dans un sens ou dans un autre, voilà que je n’entends plus rien.

Je n’entends plus cet appel : « au secours, viens m’aider, je n’en peux plus. »

Je n’entends plus cette détresse qui me stressait, me peinait.

Alors est-ce que Carcassonne a retrouvé sa paix ?

Je ne sais pas il me faudrait le temps de m’y poser, de m’y arrêter, ce n’est pas pour tout de suite, mais je sais que là aussi, quand le temps sera venu, je le trouverai et ce qui devra se faire se fera.

Voilà amis (ies) du net quelques petites nouvelles de choses positives qui malgré tout font du bien à voir.

Je vous souhaite un bel été et vous dis à très bientôt dans le plaisir du partage.

Corinne Lebrat.

Commentaires: 0