Le Sel de Guérande

La Fleur de Sel libérée... 

 

Bonjour,

 

Pour ceux et celles qui ont écouté la bande son  faite au milieu des marais salants, lors du nettoyage de La Baule, je viens confirmer et donner quelques précisions.

Je ne donnerai pas tous les détails du soin en écrit, il vous suffit de l’écouter et vous sentirez l’importance du travail accompli et la force de ces énergies auxquelles nous avons été confrontées.

Dans le soin je vous parle de la qualité du sel qui se transforme pour redevenir celle initiale, suite à cela, il m’a été suggéré de proposer l’envoi pour ceux qui le désirs de quelques grammes de sel pour reprogrammer celui existant.

Comment cela se passe et bien comme habitude sur notre site avec les haricots ou les cordons, vous nous envoyez un courrier avec une enveloppe  (à bulles de préférence) à votre adresse,, votre don (qui peut être aussi fait en direct sur le site) et nous vous envoyons votre demande. 

La quantité de sel, qui est en faite de la fleur de sel de la meilleure qualité, ramenée et programmée étant limitée, nous vous informons que seuls quelques grammes vous seront envoyés, mais ils suffiront à informer celui que vous avez chez vous, ainsi quelques 3 semaines plus tard, vous pourrez à votre tour en distribuer à vos amis(es).

 

Petit rappel : la fonction du sel dans notre vie.

 

Un remède naturel

Autrefois, la médecine attribuait au sel une importance universelle. Le sel était également un remède. Il contribuait à l’hygiène et était considéré comme un régime efficace. Les bains d’eau de mer et de saumure étaient déjà appréciés pour leurs vertus curatives.

Une solution saline concentrée à 0,9% est indispensable pour sauver les blessés qui perdent du sang ou pour transporter d’autres solutions médicamenteuses injectées en intraveineuse. Cette solution saline physiologique et isotonique permet de sauver des vies.

Le sel est également utilisé par la médecine naturelle et la «médecine maison». Les solutions salines apaisent les inflammations des muqueuses et aident à lutter contre le rhume, les inflammations de la gorge et les pharyngites. Aujourd’hui encore, la médecine profite des vertus curatives des sources salines. Les bains thermaux sont recommandés pour soulager de nombreux maux, en particuliers ceux qui touchent les articulations (la goutte, les rhumatismes, la sciatique). Les bains thermaux chauds sont également conseillés après des opérations orthopédiques ou neurologiques, en cas de blessures accidentelles, de signes de paralysie, de troubles cardio-vasculaires et de maladies respiratoires. De nombreuses stations thermales datent de l’époque des Romains.

Les maladies cutanées sont traitées directement à la mer ou dans des cliniques, à l’aide de sel, de lumière et de chaleur. Les stations thermales de la mer Morte soulagent les personnes qui souffrent de psoriasis. Par ailleurs, les effets bénéfiques de la mer du Nord sur les maladies respiratoires sont connus depuis plus de 200 ans.

 

Le rôle du sodium (Na) et du chlore (Cl)

Le sodium joue également un rôle primordial au niveau de la transmission des signaux nerveux. Au repos, les cellules nerveuses contiennent des ions de potassium et leur membrane est imperméable aux ions de sodium. Lorsqu’elle est stimulée, la membrane devient subitement perméable et les ions de sodium affluent. La charge électrique de la cellule se modifie. Les fibres musculaires envoient alors un signal électrique. Lorsque l’équilibre potassium-sodium est rompu, entre autres, par manque de sel, la fatigue, l’épuisement, l’inertie et les crampes musculaires apparaissent. Le sodium ne peut pas être remplacé par du potassium. Il arrive fréquemment que des régimes soient mal interprétés à cet égard.

 

Les ions de sodium jouent un rôle primordial au niveau du système nerveux et l’ion de chlorure est indispensable à la digestion. Les sucs gastriques contiennent, outre la bile et les enzymes, également de l’acide chlorhydrique qui abaisse le pH (pH entre 1,0–1,5). Ce processus tue les germes des aliments et prépare les protéines des aliments pour la poursuite de la digestion.

Le goût salé des larmes et de la transpiration est la preuve tangible que notre corps contient du sel. Le rapport est environ de 125 grammes de sel pour 70 kilos de masse corporelle (voir l’illustration Répartition du sodium et du chlorure). Notons que cette valeur n’est pas constante. Nous éliminons du sel quotidiennement par la transpiration et l’urine. Les humains, comme les animaux, ressentent la nécessité de remplacer le sel éliminé. A long terme, une alimentation sans sel entraîne des troubles carentiels, des maladies et dans les cas extrêmes, la mort. Un véritable risque de carence en sel n’existe que lorsque le régime alimentaire n’est pas équilibré, chez les personnes âgées qui souffrent de troubles de la perception de la soif ou en cas de diarrhée extrême.

 

De quelle quantité de sel l’homme a-t-il besoin?

Le besoin en sel est individuel et varie en fonction du poids, de l’activité physique et de l’état de santé. Les personnes adultes ont besoin de 4 à 6 grammes de sel de cuisine par jour. Ces quantités sont contenues dans l’alimentation lorsqu’elle est équilibrée. Selon les statistiques, en Allemagne, en Autriche et en Suisse, ces valeurs de référence sont dépassées de un à deux grammes par jour. 

Source site : Schweizer Salinen /Salines Suisse

 

Je vous invite à lire ce PDF des plus intéressant sur le sel : LE SYMBOLISME DU SEL >>

 

Vous comprendrez ainsi l’importance de sa pureté et l’urgence de la déprogrammation des mémoires qu’il porte.

 

Bien à vous dans la joie du partage.

 

Corinne  Lebrat

 

Infos : Des bandes sons et vidéos, enregistrés à la Baule

sont à disposition (5€/pers.)

dans l'onglet "Soins Replay"

Écrire commentaire

Commentaires : 0