· 

Retour Formation Le Plessis Trévise (94)

25/26 novembre 2017

Bonjour,

 

Ça y est me voila repartie par le train, je regarde le paysage défiler à grande vitesse et je suis surprise de constater que ce qui dépasse de tous les villages, c’est le clocher.

 

Puis mon esprit se rappelle, lorsque j’étais en Italie, à Rome, sur la place Saint Pierre devant ce gigantesque obélisque, j’avais remarqué qu’il était un émetteur, comme une antenne, il diffusait des informations programmées nauséabondes.

Toutes ces pointes d’églises sont comme des récepteurs. Je me souviens du travail accompli la-bas.  Et tout ça résonne comme juste, comme évident maintenant.

Nous voilà arrivées, notre guide du week-end Christine nous attend à la sortie de la gare. Joie et belle rencontre de cette généreuse personne qui nous fera découvrir des merveilles.

Nous prenons le soir le temps de nous rencontrer et nous nous découvrons les projets communs qui nous passionnent.

 

8h30, la troupe arrive avec tables et bonne humeur, et quelle bonne humeur !

 

Entre l’effervescence de Christelle, la vibrante Anne, la discrète mais très présente Cécile, la passionnée Katia, pour ne citer qu’elles, les questions de toutes, un week-end intense se profile.

 

Et puis, et puis des inattendus, comme le jeune homme assis au sol sur le côté de la porte d’entrée de la cuisine, la tête dans les genoux, bloqué dans un jour sans fin qui dure depuis trop longtemps.

L’arrivé d’Immès, un être venu du ciel après le rééquilibrage de la magnifique serre du jardin, très grand mince habillé de blanc et d’une mitre de la même couleur. Il prendra place à la place même du piano en annonçant qu’il est le gardien de la cheminée énergétique que nous venons de libérer.

Michaël , qui nous fait l’honneur de nous accorder quelques heures pour que ces dames puissent identifier franchement la différence entre l’énergie Yang et celle qui leur fut plus familière ce week-end le Yin.

 

Merci à toi Michaël.

Que ta générosité te soit rendue par les insoupçonnables possibles de l’univers.

 

Un week-end de partages, d’enseignements, de soins, de prises de consciences, de rires, de joies, de découvertes.

Merci à vous toutes dans la joie de l’enseignement.

 

Mais encore, encore…..

 

Notre sympathique hôte nous fait la joie de nous faire découvrir Paris, dimanche soir alors que chacune est repartie. Christine nous emmène Fleure et moi même faire un tour dans la capitale.

Il faut vous dire que nous n’y sommes jamais allées. Oui je sais cela peut surprendre. Mais c’est la vérité, nous n’avons jamais mis les pieds à Paris. 

 

Et pour Christine c'est une évidence qu’elle doit réparer cela à notre immense joie, même pas dissimulée.

 

Nous voilà parties en auto toute tremblantes de joie. Christine et sa voiture ne font plus qu’une, son aisance dans la ville au milieu de toutes m’épate, je suis en totale confiance.

 

Et, je rencontre la ville.. Que vous dire, que d’émotions !!

 

Quand nous arrivons dans le centre sur les bords de la Seine : je vois des marchandes avec leurs jupe longues leurs fichus de laine, leur visages rougis par le froid et/ou de la petite vérole vendre leurs légumes, poissons et autres marchandises.

Des charrettes tirées par les hommes, des enfants mal habillés plus ou moins sales courent partout, proposer eux aussi des choses aux passants.

Plus loin, ce sera une autre couche de la société, des dames avec de petites ombrelles aux bras de messieurs aux chapeaux-haut-de forme. Ici des enfants poussant des cercles avec un bâton.

 

Lorsque nous découvrons le Louvre : calèches, carrosses se succèdent tous plus beaux les uns que les autres. Les robes des femmes sont différentes, plus larges, plus ornées, nous sommes à l’époque d’un roi et sa cour le suit comme une nuée de mouche.

Les époques m’envahissent, se superposent. Les images se bousculent aux fur et à mesure que nous avançons dans notre visite.

 

La cathédrale Notre Dame, imposante majestueuse, me montrera la bête qui habite dans sa tour gauche, énorme gargouille qui diffuse une énergie grise sur la ville mais surtout ses habitants.

Je me connecte à elle et lui demande de retourner dans l’intra-terre ou elle devrait être. Elle ne demanderait que ça si l’homme qui la enfermée ici la libérait.

Je lui demande de m’expliquer avec plus détails. Elle m’explique qu'il y a bien longtemps un homme l'a faite remonter de la terre en lui promettant la lumière. Depuis elle est enfermée dans cette tour.

Je lui demande : "où est cet homme ?"

Elle me montre une direction que je m’empresse de montrer à ma guide en lui demandant si par là il y a une tombe ou un cimetière ?

La réponse lui apparaît comme un coup de gong : 

« le panthéon la où sont enterrés tous nos grands hommes » !! 

Bingo, c’est bien ça !

Mais les Parisiens vont devoir vivre encore quelques temps avec ça, car apparait le sacré coeur, et, et, et puis ... Je n’aurais pas eu le temps de le faire ce soir. 

Tout est parfait amies (is) du net, à la suite de notre voyage à Anvers nous avons avec ma fidèle assistante Jung-Mi préparé le programme du premier semestre 2018 et devinez quoi ?

Un séjour de 6 jours de nettoyage à Paris est prévu en mars prochain (21-27 mars 2018)

Hasard, hasard ?

Nous continuons notre chemin de découverte, la tour Eiffel s’illumine devant nos yeux comme pour se montrer dans son plus bel effet, et les majestueuses places, et les bâtiments somptueux, les lumières de Noël, les galeries Lafayette, les opéras ou je me promets de venir pour la musique, le théâtre, que de joie, de joie.

Je vois les costumes en passant, les bas blancs, les nez postiches puis ceux peints, les perruques, les vêtements de scène.

Stoooooop, je n’en peux plus j’ai la tête qui explose de tant de détails, époques, lieux, situations, personnages. Je déconnecte, enfin j’essaie car chaque chose que je vois, chaque regard que je pose m’apportent des scènes, des images.

Je lutte en me disant que finalement je ne viendrai peut être pas à Paris et heureusement que je n’y suis jamais venue. Mes guides y ont certainement veillé et je les en remercie. 

Campagne, ma campagne je t ‘aime tellement et comment ai-je pu dire que je saturais de toi ?

Quelle belle leçon je reçois là………Et puis !

Quelque chose m’envahie, une énergie très douce, féminine, une âme de femme épuisée me parle. Elle a besoin d’aide, elle est si belle qu’on se bat pour elle, on se dispute, elle est prise par les uns et ensuite par les autres.

Elle n’appartient pourtant à personne elle est elle, mais par les âges, époques, on la veut, on la prend.

Une belle femme, une Parisienne dans l’art avec toute l’image que l’on a de Paris, les froufrous, la fête, la joie, l’amour, la nuit, le luxe, etc, etc…

Certains on voulu la détruire, mais heureusement pour l’amour de cette femme d’autres sont allés au-delà des ordres et ont préféré se donner la mort.

Encore aujourd’hui certains veulent la soumettre par tous les moyens la blessant dans ses moindres rues.

Elle m’émeut, je vois Maryline Monroe dans la fin de sa vie, épuisée d’aimer sans retour, incomprise dans son message de femme, victime de désirs et de rejets tuant à petit feu le symbole qu’elle était.

 

Violée par cet obélisque qui se dresse comme un phallus apportant une domination de l’homme non pas sur la femme, mais sur l’homme en général.

 

Amis Parisiens, si je puis me permettre, réflechissez à quoi servait ce monument là ou il a été pris, vous comprendrez peut-être mieux le devoir que vous avez de faire et de gagner toujours plus.

 

Cette âme de femme vous l’avez je l’espère compris, c’est l’âme de Paris.

 

Elle m’appelle, elle me murmure : « Reviens, reviens pour moi, je ne te demande pas de tout enlever, mais juste un petit coup de main, pour me libérer de ce qui m’étouffe, l’amour est toujours le plus fort. Paris restera, Paris le symbole de l’amour si la place des femmes leur est rendu.

Je me bats (pouvons nous penser que l’abcès qui se crève en ce moment sur les abus fait aux femmes soit le résultat de son combat ?) et j’ai besoin d’aide. Je ne te demande pas d’effacer toutes les mémoires que je porte, non, elle sont mon ADN, ma vie, mon histoire comme toi tu portes la tienne. Elles sont ma beauté, ma personnalité.

Mais juste un petit coup de pouce pour ces blocages qui diffusent une image de ce que je ne suis pas.

M’aider juste à reprendre ma place. »

 

Ohhh !! Si vous saviez.comme ça me parle !! ...

 

La nuit sera terrible, les images m’envahiront jusqu’au petit matin ou au final je décide de me lever pour y mettre fin. 

Quelques minutes seulement car à la table du petit déjeuner, je partage tout cela avec mon hôte  qui émue à son tour me propose de m’accueillir pour les prochaines fois. De me guider dans Paris là ou je me sentirai appelée.

 

Je te dis MERCI Christine en souhaitant que le temps te donne tous ceux de tous les voyageurs du monde qui viennent voir, rencontrer Paris.

 

Il est temps de prendre l’avion pour Montréal ou m’attendent d’autre aventures, mais je me laisse avec délice envahir par l’âme de Paris en mettant mes talons haut, du fard sur mes joues, du bleu sur mes yeux, mon manteau parfait, une écharpe légère.

J’attrape  mon sac à main de vraie fille, mes gants fin et colorés, m’engouffre dans la voiture, nous sommes à Paris.

 

Amies(is) du net, chaque ville, chaque pays a une âme et vous n’y vivez pas pour rien. Aidons-nous à leur rendre ce que certains leur ont volé, ce que certains essaient encore de détruire de prendre ou de tuer.

 

Aidons nous à rendre aux lieux où nous vivons ce pour quoi nous y sommes venus.

 

Amies (is) du net dans l’amour qui nous unis, portez vous bien.

  

 

Corinne Lebrat.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Delbrouck (mardi, 28 novembre 2017 15:43)

    merci Corinne, pour toutes ces merveilleuses nouvelles , plus vous avancez et plus grâce à vous on apprend, on grandit et ceci dit en toute humilité, avec vous, nous voyageons et nous rêvons, c'est magique, c'est beau , gratitudes

  • #2

    Danièle (mardi, 28 novembre 2017 22:09)

    MERCI CHERE CORINNE POUR CE PARTAGE, QUI ME FAIT MIEUX COMPRENDRE, CE QUE JE SUIS VENUE FAIRE A PARIS ET CE QUE J'AI PU VIVRE AU MAROC!!!BISES DE LUMIERE ET D'AMOUR, JE VOUS AIME INFINIMENT!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #3

    Odile R. du 83 (mardi, 10 avril 2018 19:09)

    Gratitude encore et encore Corinne pour ton partage, je vois de plus en plus clair, même si je ne sais pas encore comment le faire ! Mais si je pense bien, l'intention du cœur doit avoir une importance capitale !

    As-tu vu que tout ce qui est religieux ou religion fait la une ???!!! "Le président qui dit vouloir réparer le lien entre l'état et l'église ! " actu du 10 avril 2018 et une autre une "Macron un nouveau pacte avec les catholiques ?"

    Corinne, j'émets ici et maintenant, le vœux de faire une formation avec toi, même si je ne sais pas encore comment la financer ? Univers je te remercie de prendre note de ma demande et de m'aider à réaliser ce vœu ! en attendant je continue à suivre les connexions que tu nous propose !

    Bisous du cœur à vous 2