· 

Retour du séjour éclair à Turin

Bonjours amis du net,

 

Alors que j’étais en repos, vacance scolaire bien méritées, voilà que j’entends l’urgence d’aller à Turin en Italie.

Je suis bien surprise de cette demande de mes instances célestes qui est vraiment insistante sur « l’urgence de…  »

Je ne réfléchis donc pas plus et réserve un hôtel à Turin et nous voilà partis pour le plus grand plaisir des enfants  que je décide d’emmener avec moi.

Nous arrivons à Turin en fin de journée de ce lundi 30 octobre. en plus nous serons là pour Halloween.

Premier jour : visite du musée d’Egyptologie, le plus grand au monde paraît-il après celui du Caire en Egypte.

Effectivement il est immense, je suis partagée entre l’outrage du pillage de toutes ces tombes et la beauté de ces richesses.

Une douce voix me suit et me parle tout le temps de notre visite qui ma foi dure 3 heures.

 

Les sarcophages, les momies activent ma mauvaise humeur, comment a-t-on pu piller des tombes de cette façon et en exposer les morts sans le moindre malaise ?

« Tout cela aurait disparu si personne ne les avaient sorties de ce pays, c’est un pays de gens pauvres et corrompus. Ils n’ont pas hésité à casser, piller, vendre ce qui était la richesse, la dignité de leur pays. Je ne suis pas d’accord avec toi, je pense que ces gens qui, oui ont pillé nos tombes, mais aujourd’hui les rassemblent dans des musées où la grandeur de l’Egypte n’est pas perdue, ont sauvé notre civilisation malgré l’inconscience de son peuple. »

J’entends, j’écoute, et oui c’est vrai, mais ce n’est pas ici à Turin et ailleurs que tout cela devrait être mais en Egypte, bon j’accepte l’idée que tous n’en sont pour l’instant que les gardiens. Et même cela me réconcilie avec ceux que j’appelais les pilleur de tombes et de civilisations.

Cette réflexion me donne une autre vision de la situation, un bon coup d’humilité et une bonne leçon face au jugement.

Cela dit, une Momie d’enfant où la chair est encore là, me fait vraiment penser que je n’aimerais pas savoir qu’un jour quelqu’un pourrait ouvrir mon cercueil pour en exposer mon corps ainsi.

Plus tard, nous voilà dans une salle superbe avec des statuts immenses et tellement … Vivantes, j’apprendrais plus tard pourquoi elles m’apparaissaient si « vivantes » :

« Les statues ne sont pas seulement des représentations des morts pour les Egyptiens, non, elles SONT les morts » Nous informe le guide !

je m’assois, je comprends qu’il est temps q de faire quelque chose, si les momies, statues et autres ne peuvent pas rentrer chez elles, leurs âmes, si !

Me voilà assise avec ma fille qui partage le même ressenti, nous nous mettons en canal, et un cordon se forme de toutes les âmes et personnes désireuses de rentrer en terre d’Egypte, nous sentons le soleil, le sable la terre chaude.

D’abord beaucoup de tristesse, puis ensuite de plus en plus, nous voyons que tous les objets récupérés dans le monde se connectent à notre cordon qui devient non pas plus gros, mais ou passe de plus en plus de choses, encore et encore, vous n’imaginez pas comme tout cela était éparpillé  tout autour de la terre.

Nous sommes heureuses de participer à cela, petit-à-petit une vraie joie se fait ressentir, puis la reconnaissance, nous entendons que :

« la houle que connaissent les Egyptiens est du à la perte de leur identité qu’ils cherchent aujourd’hui à regagner, cela va les y aider » qu’il en soit ainsi, ils sont dans l’air du temps.

Le cordon perd de sa force, le personnage disparaît, c ‘est fini !

Hasard ou pas, je dois aller en Egypte en début d’année prochaine et je n’arrivais pas à poser de date, je pense que maintenant ce sera plus facile, mais si on m’avait dit que je devais d’abord passer par l’Italie, je crois que j’aurais bien ri.

Encore un autre hasard,  je m’apprête à partir d’Italie et le journal annonce en grosses lettres que des scientifiques viennent de découvrir une cavité immense dans la pyramide de Kéops, petit clin d’œil ? Conséquence ? fait c’est sûr !

 

Puis je me suis senti appelée par le Saint Suaire, nous y voilà partis.

Il y a quelques années (4 ou 5 ans), j’étais déjà allée en Italie avec un groupe faire un travail important aux alentours et dans  le Vatican. Puis on m’avais appelée dans une petit église dédiée à Marie et là, je vais certainement soulever des hurlements, mais je vous dis ce que j’ai entendu et vu, Marie, oui la vierge Marie nous avait annoncé son départ, elle avait fini son travail ici bas. Faites en ce que vous voulez, crier, pestez au scandale, mais je sais ce que j’ai vu, ce que nous avons vu et entendu. Cela dit, savez vous qu’à Lourdes ils ont déplacé le chemin qui menait aux pieds de Marie. Mieux ils ont même déplacé la statue de Marie, la conséquence en est, que nous ne passons plus sur la cheminée énergétique où Bernadette était lorsqu’elle a vu la vierge. Les conséquences en seront que les miracles à Lourdes risquent de disparaître définitivement. Marie ne peut plus (peut être parce qu’elle n’est plus là) faire ce pourquoi elle était.

 

Et bien la suite ne va pas vous plaire, mais aujourd’hui, c’était au tour de Jésus de nous abandonner ainsi. 

Nous voilà dans la Cathédrale de Saint Jean de Batiste. Tout d’abord je ne vois rien, suis étonnée que rien de plus grand ne soit fait pour ce linceul unique autant que mystérieux ?

Puis je comprends qu’il est recouvert d’un tissus rouge brodé (voir photo), je m’approche, l’énergie qui se dégage ici ne fait pas de doute, il est là.

je me mets en prière, le Christ est là, il me dit à son tour, qu’il a fini lui aussi sa mission, il s’en va. Nous sommes maintenant de grand enfants. Il nous a montré le chemin, donné les textes sacrés, le comportement juste pour la vie éternelle tout a été dit, fait.

Il s’en va, sa mission de deux mille ans accomplie.

Je ne sais pas quoi dire, comme pour Marie je ne suis pas d’accord, nous avons encore tant besoin de lui :

«  Non, j’ai été le témoin pour vous montrer le chemin, tous les messages, codes, enseignements vous ont été donnés et vous aviez deux mille ans pour les intégrer. maintenant vous êtes prêts, allez. »

Je reste là sans voix à essayer de retenir quelque chose qui n’est déjà plus là. L’énergie du Saint Suaire est partie avec l’image qui s’efface peu à peu, comme quelque chose d’accompli.

Oui je ressens cette certitude nous sommes prêts, ce qui vient nous le confirmera.

L’hôtel dans lequel nous avons posé nos valises pour 4 jours est des plus bruyant, malgré un désir de faire bien, les bruits de la rue sont insupportables. Dés le premier jour j’ai entendu qu’il fallait y faire quelque chose, mais je suis un peu têtue. Résultat : la dernière nuit le bruit fut particulièrement importante : à 3h du matin des gens se poursuivent dans la rue en criant.

Je demande au ciel pourquoi il m’inflige cela ?  Je me souviens de mon aventure en Californie dans un quartier pas cool du tout et trouve cela répétitif.

C’est alors que mes instances célestes me disent : « pourquoi n’as-tu pas fait un soin nettoyage au lieu en arrivant ? Tu aurais gagné 3 nuits ! »

Je rumine un peu cela et décide, car le bruit ne s’arrête pas, de m’asseoir dans mon lit et de me mettre en canal.

Et bien oui je comprends mieux pourquoi les gens du coin sont torturés comme cela, un champs de bataille de Romains est en pleine action sous ce quartier, et je peux vous dire qu’ils sont nombreux, angoissés, anxieux, sur les dents. L’ennemi arrive et il s’avère qu’il y aura de nombreux absents ce soir.

Alors cette fois-ci la libération ne se passe pas comme d’habitude (mais peut-on parler d’habitudes en énergétique ?) Un canal s’ouvre vers le haut, les hommes s’en vont, mais en parallèle une série de menhirs je dirais, ou de grandes et hautes pierres se dressent tout autour dans un périmètre précis de la ville.

En cercle, ça me fait penser à Stonhendge en Angleterre, une grande onde comme une vague d’océan, tourne et frappe ces immense pierres.

Je ne sait pas à quoi correspond tout ça , mais c’est terminé pour moi je m’endors dans un calme que l’extérieur a l’air d’avoir également trouvé.

Puis à ma grande surprise ce sont les cloches de 8 h qui me réveillent ?

Alors là il s’est passé quelque chose, les jours d’avant on sautait hors du lit à 6h à cause du bruit.

Je repense à tout ça , et mes instances célestes me demandent de m’asseoir et de finir ce qui a commencé dans la nuit.

Les grandes pierres ont disparu, la terre a été lavée de toutes les mémoires de combats de morts, de souffrances, tortures, angoisses.

Une belle énergie se dégage de renouveau, nous sommes juste en surface d’une terre propre dont l’avenir nous promet de la joie.

Assise sur mon lit je me dis que j’ai pris là une bonne leçon, j’ai beau entendre, voir, parfois je fais la sourde oreille, je me promets d’être plus vigilante dans le avenir.

 

Voilà le voyage d’Italie est terminé pour aujourd’hui, je sais que mes mots vont choquer certains. Je ne cherche pas de conflits, je vous témoigne juste de ce vu et entendu. 

 

Je suis croyante, et je continuerais à prier le Christ Sacré et Marie. 

 

Mais j’entends car je sais que bien des choses sont en train de changer dont nous n’en avons pas l’ombre d’une idée.

 

Portez vous bien, à la semaine prochaine en Belgique.

 

Bien à vous dans la lumière de ce qui nous guide.

 

 

Corinne lebrat

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    marechal christine (lundi, 06 novembre 2017 16:57)

    Magnifique témoignage ,merci Corinne;merci pour ton service à la vie.
    Juste une petite rectification:c'est Bernadette Soubirous qui voyait la vierge à Lourdes et non Elizabeth.
    Ce témoignage m'explique un peu pourquoi je déménage de Lourdes où j'ai vécu 35 ans .Je ne m'y sentait plus à ma place!
    Même si le Maitre Jesuha s'en va ,l'énergie Christique est toujours présente et il nous a montré le chemin pour y accéder .Merci
    Christine

  • #2

    Michelle Millou (lundi, 06 novembre 2017 17:09)

    magique ! que de leçons ..... merci pour ce magnifique travail.

  • #3

    marie-claude (lundi, 06 novembre 2017 23:37)

    Merci, Corinne pour cet article qui m'a fait tellement de bien. Nous sommes prêts, donc ! C'est une merveilleuse nouvelle, un grand espoir pour l'avenir...
    Je rebondis sur Stonehedge, y avez-vous dèjà fait un travail ? Ce lieu m'intrigue. Ma meilleure amie est née, a grandi et vécu longtemps dans ce village...et elle est très intrigante aussi..une pensée qui me passe par la tête ! En tous cas merci pour tout, ce que vous faites, Corinne

  • #4

    Evelyne H. (mardi, 07 novembre 2017 09:10)

    Message: Bonjour Corinne et un grand merci pour votre message de Turin.
    Curieusement, ces jours derniers, j'ai revu des vidéos sur le Saint Suaire et découvert une belle interview de Pierre Barnérias sur son film dédié à Marie dont je n'avais pas entendu parlé avant. M et le 3ème secret, peut être avez-vous vu ce film. Gros merci pour le courage de votre témoignage. Même si c'est difficile à entendre, confusément je le sentais, une partie de moi le savait même si je souhaite tout sauf cela. C'est tellement cohérent. Merci à vous Corinne.
    Evelyne

  • #5

    Elsa (mercredi, 08 novembre 2017 13:57)

    Merci à vous Corinne pour vos retours, c'est magnifique ce que vous faites. Je connais trois autres belles personnes comme vous qui rééquilibrent des lieux : Yann Lipnick, Caroline Cory et Fabrice Splinder ! Certainement plein d'autres ! Gratitude donc à vous tous, Travailleurs de Lumière <3

  • #6

    Myrtille (mercredi, 08 novembre 2017 23:40)

    Grand frisson qui me traverse quant à ton travail de libération de l'Egypte... Merci.
    De te lire je réalise ô combien j'ai fait la sourde et combien cela m'a coûté...