· 

Retour Anvers du 7 au 10 nov. 2017

Bonjour à tous,

 

Quel voyage, et comment me souvenir de tout ?

Je ne le pourrai plus n’ayant pas eu le temps de noter au fur et à mesure, alors voilà quelques bouts que ma mémoire  n’a pas encore perdus.

C’est en arrivant à l’hôtel que les choses ont commencé : un rond point splendide avec Neptune dressant son trident. Une barrière immédiate qui sépare le rond point en deux et la ville par la même occasion. Une force de taille fait pression, un envahisseur que Neptune maintient en respect, ce travail nous fera comprendre pourquoi autant d’hostilités, voire d’agressivité aux personnes ne parlant pas le Flamant, aux Français, aux personnes d’ailleurs, au monde, au changement.

Nous nous accordons le plaisir de déambuler dans la ville et de nous rencontrer mutuellement, puis, nous nous donnons RDV devant la cathédrale dès le lendemain matin.

Ouverture des portes, nous entrons payons nos billets comme il se doit, la porte passée, la nausée nous prends les unes, les autres. Incontrôlable, la tête nous tourne, nous déstabilise, je repère le point essentiel et nous prenons place.

Sur une petite place, une autre église nous ferra frissonner par l’énergie qui s’en dégage, l’Église Saint-Charles-Borromée

Lorsque nous travaillerons dessus, un homme dans une colère terrible tourne en rond dans un désespoir sans nom.

Comme par hasard ce lieu fermé, sera ouvert à notre prochain passage, nous découvrirons par la suite que cette église est pour : celui qui ne trouve pas la paix, qui a envie de se reposer de la colère du monde.

Jusqu'à ce que nous apercevions l’œil des illuminatis sur une broderie posée, puis que nous apprenions et voyons sur un document de l’église à disposition, que le tableau pendu derrière l’autel cache une grande fresque de la même image ?

Je cherchais sur le net la représentation, que je n’ai trouvé nulle part, même Wikipédia n’en parle pas ? ou je n’ai pas su chercher.

Hasard ou pas ? Encore une fois, nous finirons un autre jour, devant la grande synagogue, ou nous apprendrons que l’énergie divine a été utilisée pour des fins personnelles et matérielles, mais pas seulement, l’œil réapparait, et comme un mur de pierre se disjointe pour s’écrouler.

Tous les domaines touchés nous apparaîtrons les uns après les autres, nous en sommes écoeurées, dégoutées, heureuses lorsque lavées de cette ignominie.

Que dire du grand bâtiment d’une banque que nous ne citerons pas, qui inondait de domination la ville avec son pouvoir sur l’argent : celui qui vous incite à dépenser, comme celui qu’elle vous prend. Rappelons qu’Anvers est une plaque tournante des plus importante dans le domaine du Diamant, de la mode et du designer.

Je n’en dirais pas plus, car comme le disent chaque participants et participantes : «  il faut le vivre, à ce moment là, on ne peut douter ! »

Le travail fait sur L’Escaut le fleuve qui traverse Anvers et qui est en relation avec le monde par la mer qu’il rejoint et donc l’influence sur celui-ci.

Dans la nuit avant notre départ, je suis réveillée trois fois par des femmes qui demandent qu’un travail soit fait pour elles, le matin j’en parle donc à mes équipières, nous prenons tranquillement le petit déjeuner dans un lieu très agréable nommé le Kaffeenini (voire photos) que je vous conseille lors de votre passage à Anvers.

En sortant nous sentons que cela doit se faire sur place là, à la terrasse.

Assise en rond sur un banc ainsi fait, nous nous mettons en connexion, et la vision commence :

Un cercle de femme apparaît autour de nous, comme des guerrières, elles demandent à être libérées de la soumission qui nous empêche de nous épanouir.

Un vortex se forme, en direction du haut vers l’Univers, alors que d’habitude nous passons juste au dessus de l’atmosphère, là nous montons encore et encore pour rejoindre un vaisseau.

A son bord une femme, elle descend par la cheminée créée par le vortex, elle vient vers nous et commence son travail sur le sacré du féminin qui passera par une maîtrise de la sexualité et de l’enfantement. 

Ces femmes en rond autour de nous deviennent des transmettrices du sacré, et à notre tour nous le devenons aussi.

Il s’est passé tellement de choses..

Il va se passer tellement de choses après ce travail accompli !

Seules les personnes présentent peuvent en mesurer l’importance et les répercussions.

Les consciences de chacune vont ouvrir les consciences de chacun comme pour le soin « Ricochet » comme dans l’histoire des mille singes.

De cette réflexion, nous est venue une idée que je souhaite vous soumettre :

Et si nous faisions ces « soins voyages » en direct ?

Si nous les enregistrions pour que chacun puisse les voire/écouter pour se rendre compte de l’énergie qui est travaillée ?

 

Et même et pourquoi pas y participer ?

 

Plus de consciences qui s’ouvrent, plus de consciences qui transmettent, ça irait tellement plus vite !

 

Alors je vous propose, de vous inscrire pour le prochain voyage, j’enregistrerai en direct ce qui se passera sur l’instant au moment même ou nous le vivons, vous serez là avec nous, même si vous n’écoutez la bande son que plus tard.

Les soins apportés aux lieux ne sont pas programmés, ils sont spontanés, mais peuvent être enregistrés, je vous propose de devenir acteur de ces changements en m’accompagnant sur place par la magie de la technologie.

 

Les visites de lieux à venir : le Canada, l’Egypte, mais aussi Paris cathédrale et musées, Chartre, le Mont Saint Michel, Brocéliande, Carnac, et bien d’autres que vous verrez apparaître au fur et à mesure sur notre site.

 

Corinne Lebrat

Voyage de nettoyage

Anvers 7-10 Nov. 17

Bonjour à tous,

 

Une nouvelle destination s’impose, la Belgique, plus particulièrement Anvers 

Et bien un jour de connexion, mes instances célestes comme j’aime les appeler m’annoncent : un voyage, une destination.

« Ça devient compliqué » je leur réponds car entre San Francisco, le Canada, Paris, Béziers et tout le reste je ne suis pas sûr de trouver le temps.

Et bien si, ils l’ont trouvé eux, alors me voilà repartie pour un article, un nouveau voyage, une nouvelle mission et ceux qui veulent m’accompagner.

Qu’allons-nous faire à Anvers ?

 

Et bien à Anvers il y a une cathédrale et c’est elle qui a besoin d’un petit réalignement, plus je pense, des surprises dans la ville.

La cathédrale Notre Dame à Anvers est dédiée à la vierge Marie. Sa construction dura de 1352 à 1521. Presque deux siècles.

Le clocher de Notre-Dame d’Anvers fait partie d’un groupe de 56 beffrois et clochers de Belgique et de France inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Autrement dit, il inonde de ses ondes les alentours.

Elle est construite sur une ancienne chapelle romane du Xe siècle, dédiée à Marie, puis transformée en église en 1124.

Incendiée dans la nuit du 5 au 6 octobre 1533, elle fut aussi pillée, dégradée le 19 août 1566 puis à nouveau en 1581.

Anvers, fut le théâtre d’une lutte politico-religieuse entre le Nord, protestant, et le Sud associé à la très catholique Espagne.

Après le banquet des Gueux, (voir l’histoire sur Wikipédia) elle bascula dans la guerre de Quatre-Vingts Ans.

La ville connut plusieurs épisodes dramatiques, en 1576, moururent plusieurs milliers d'habitants et ce drame fut l'élément déclenchant du soulèvement des provinces du sud, etc.

Anvers fut une très grande ville portuaire et comme toute grande ville, est marquée par des douleurs qui ne figurent pas dans les livres d’histoire. 

Alors que nous importe de savoir, nous irons faire ou plutôt nous rendre disponibles pour que le travail qui doit être fait le soit.

 

Que vous dire aujourd’hui ? Le programme ? L’agenda de ces 4 jours ?

 

Et bien je n’en ai pas !

 

Voilà ce que je sais : nous serons avec Irmina Fiotori, une Belge, qui nous accompagnera, elle n’est pas de la ville, mais une aide précieuse et charmante pour le travail à faire.

C’est un hasard surprenant que lorsque j’ai reçu le message, Irmina avait envoyé un petit mail de son côté pour demander des nouvelles.

 

Vous le savez maintenant car je le dis très souvent, la terre est comme nous elle a ses mémoires qui comme, nous la rende malade.

Mon travail, ou plutôt ce qui m’est demandé, est d’aller, quand elle me le demande, nettoyer ces mémoires comme je le fais sur l’humain lors des soins que je propose et sur mon site et en cabinet.

Alors me direz-vous pourquoi devrions-nous venir ? Je comprends, et je n’ai rien à dire pour vous convaincre.

Mais, si comme moi, vous aimez découvrir, sans savoir ou votre pas va vous mèner, sans savoir ce que vous allez voir, notre mental étant trop limité, nous ne pouvons imaginer ce qui va se passer.

Si vous êtes courageux(se), plutôt voyageur que touriste, pendant ces 4 jours vous découvrirez une version de la ville que peu, voir pas d’habitants connaissent.

Pourtant ils sont certainement dérangés par ces mémoires, ils ont peut-être des visions, impressions, mal-être, voire maladies, colères, car comme dans notre corps ce qui ne peut circuler, s’accumule, ce qui s’accumule pourrit, et finit par contaminer le reste.

Sans vous parler des égrégores formés, laissés par les habitants et le temps.

Alors voilà j’arrive au bout de mon message, sachez que nous passerons 4 jours ensemble, dans les rue d’Anvers et le reste appartient à l’inconnu.

 

Corinne Lebrat

Pour l'organisation :

Si vous êtes intéressé (e), contactez rapidement Jung-Mi : jungmi2012@gmail.com

- Départ prévu de Valence TGV : 08H19 le 7 novembre

- Retour à Valence TGV : 20H45 le 10 novembre.

- 3 nuits sur place

- Location de voiture de la gare de Bruxelles. 

Accompagnement de Corinne et Irmina

Total du voyage : 600 €

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Andry Nicole (vendredi, 29 septembre 2017 19:04)

    Bonjour,
    J'habite la Belgique, quel serait le tarif rien que pour le séjour?
    Merci de votre réponse .
    Nicole

  • #2

    marechal christine (lundi, 20 novembre 2017 11:42)

    Quel magnifique retour de votre voyage en Belgique .
    J'en mesure l'importance et j'en suis émue ...Quelle libération!...pour l'humanité....
    Merci merci merci.Soyez bénie....
    ho! oui quelle bonne idée de pouvoir participer à distance pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.
    Je vous embrasse de tout cœur
    Christine

  • #3

    Aubert Natacha (mardi, 21 novembre 2017 15:30)

    Super idée de participer à distance, plus on est à mettre de la lumière, plus on libère �

    Natacha ✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨✨

    Facebook : villa Astarté

  • #4

    Viviane Bruant (mardi, 21 novembre 2017 19:25)

    Une belle expérience ! J'aimerais pouvoir participer à d'autres voyages à venir, comment faire pour en être informé à temps ?

  • #5

    CHOPIN josette (mardi, 21 novembre 2017 19:35)

    ma chere CORINNE,j ignore encore si je suis de taille!mais je suis bien decidee a vous accompagner a distance lors de vos voyages de nettoyages!vous m avez beaucoup aidee par vos soins a distance!j ai eu enormement d attaques par le passe!c est moins dur maintenant!je sais a quel ce travail est necessaire!mille mercis!et bises du coeur! josette!

  • #6

    amaryllis (mercredi, 22 novembre 2017 08:51)

    bonjour
    je vous accompagnerai avec grand plaisir, à distance, lors de vos voyages de lumière.
    où/ comment s'inscrire?
    Merci!!!